579756
article Hip-hop
lun, 09/01/2017 - 13:38, par Nicolas Mollé

Abd al Malik rendra hommage à Albert Camus sur la scène de Pleyel à Paris

DR
Abd al Malik poursuit son pèlerinage autour de la pensée d'Albert Camus, monstre sacré de la littérature française. Après lui avoir rendu hommage au Théâtre du Châtelet en 2013, il lui consacre un ouvrage chez Fayard. Un concert est aussi prévu fin février 2017 à la Salle Pleyel à Paris, en amorce d'une tournée française plus étoffée à la rentrée 2017.

Abd al Malik et Albert Camus, c'est déjà une longue histoire. Bouleversé à 12 ans par "L'envers et l'endroit" et "L'Etranger" de Albert Camus, le rappeur issu du quartier du Neuhof à Strasbourg et du groupe N.A.P. lui rend aujourd'hui directement hommage sur scène. Avec un concert à la Salle Pleyel à Paris le 28 février 2017 puis une tournée à partir de septembre 2017.

Pas pour rien si cet artiste dont la vision et le cheminement sont marqués par la religion s'est intéressé à Camus, athée revendiqué qui a toujours provoqué un fort écho chez les chrétiens.

Lors des cérémonies du centenaire de la naissance d’Albert Camus en 2013, Abd Al Malik avait déjà présenté au Théâtre du Châtelet une création intitulée « L’Art et la Révolte ».  Il partage avec l'écrivain un même goût pour l’écriture brute. Et un destin qui souhaita s'inscrire loin du déterminisme social.

Pour ce spectacle Abd Al Malik a donc choisi « L’Envers et l’endroit », texte de jeunesse de Camus publié à Alger en 1937, que l’écrivain considère comme la source secrète qui a alimenté toute sa pensée, mais aussi son rapport à la condition d’artiste.

En s'appuyant sur ces récits, le chanteur-poète construit d’autres histoires pour en faire des pièces musicales, comme autant de sujets incandescents abordés par le biais de la Poésie.

Le spectacle se construit en trois parties.

La première se concentre sur la culture hip hop (rap et danse), la seconde privilégie une approche plus musicale, accompagnée par un groupe de musiciens.

La troisième partie associe les mots de l’artiste à un univers musical plus classique, dans une formule piano-voix vibrante, qui pourrait aussi s’accompagner d’un orchestre constitué.

Pour faire entendre les mots d’Albert Camus, Abd al Malik a donc choisi la scène, dans une approche protéiforme qui s'emploie à rendre ce spectacle unique et inoubliable.

Mais il avait déjà coulé ses mots dans ceux du grand écrivain avec "Camus, l'art de la révolte", sorti en novembre 2016 et déjà vendu à plus de 15.000 exemplaires chez Fayard.

Un ouvrage dont il résume l'intention ainsi : « J’ai rencontré Albert Camus dans les pages de "L’Étranger". Cette rencontre littéraire, est de celle qui a forgé mon devenir d’artiste, de musicien, d’écrivain. Elle est de celle qui a déterminé le chemin qu’a pris ma création. Et ce lien, je crois, je ne suis pas le seul à le ressentir : c’est également celui de tous ces Français, jeunes (et moins jeunes), issus de l'immigration (ou simplement de milieux populaires et défavorisés).

« C’est la puissance de cette figure que j’ai essayé de restituer dans ce livre, Camus, qui me semble aujourd’hui plus que nécessaire. À la veille de l'élection présidentielle, dans une France où une figure internationale, médiatique, cohérente, courageuse cherchant sans relâche un consensus pertinent et incarnant la grandeur des idéaux intellectuels et humanistes est totalement absente, voici mon frère, voici notre héros : Albert Camus. »

Rappeur, écrivain et réalisateur, Abd Al Malik est aussi l’auteur de "La Guerre des banlieues n’aura pas lieu" (Cherche Midi, 2010), et de "L’Islam au secours de la République" (Flammarion, 2013).

Les places pour le concert de la Salle Pleyel sont accessibles entre 24 euros et 48 euros.