actus

Les Escales 2017 se placent sous le signe de la techno de Détroit

Les Escales 2017 se placent sous le signe de la techno de Détroit

Un choix audacieux mais somme toute pertinent. En se plaçant sous le signe de Detroit et notamment de sa techno, la vraie, l’originelle, Les Escales à Saint-Nazaire, fin juillet 2017, font un remarquable effort pour renouveler leur imaginaire de festival de musiques du monde. Tout en se gardant des pôles d’attractions relativement déconnectés de cette thématique comme Jain ou LP.

Après une édition 2015 quelque peu polémique un cru 2016 déjà ambitieux, la 26ème édition du festival de musiques du monde Les Escales à Saint-Nazaire les 28, 29 et 30 juillet 2017 effectue un virage audacieux. En se plaçant carrément sous le signe de Détroit et de sa techno post-industrielle générée par des enfants du ghetto noir Une génération d’artistes eux même influencés par Kraftwerk qui allaient faire rayonner mondialement leur style métronomique et trépidant.

Des artistes nommés, pour la première génération, Juan Atkins ou Derrick May, qui sera présent aux côtés de poulains comme Carl Craig ou Jeff Mills. Ce dernier viendra synthétiser parfaitement ce parti pris techno world le temps d’une performance aux côtés du sorcier de l’afrobeat Tony Allen.

Un bon éventail de la jeune garde de l’électronique de Motor City sera au rendez-vous, de Timeline à Mark Flash ou Walter Glasshouse en passant par les hybrides Tunde Olaniran, Ellen Rutt ou Passalacqua.

Mais Detroit ne se limite pas qu’à la techno. La cité sidérurgique, ouvrière et ayant enfanté une large part de l’imaginaire automobile américain est aussi célèbre pour avoir enfanté les groupes rock les plus turgescents comme MC5. Une tradition qui, même sil ils ne sont pas eux même imaginaires de Détroit, a largement irrigué l’imaginaire de groupes comme les français de FFF, The Pixies ou Lee Fields and the expressions, qui seront eux aussi à l’affiche de cette édition des Escales.

Côté soul 100 % Détroit, on citera aussi la présence de Martha & The Vandellas. Le rock vibre toujours aussi à Détroit avec l’électricité féline de Queen Kwong, Flint Eastwood ou Duane : jet black hill.

Ce n’est pas la première fois que Les Escales se creusent la tête pour renouveler radicalement leur parti pris « world » tout en l’ancrant dans la modernité industrielle de la ville chantier naval. On se souvient d’ailleurs de la venue de Sonic Youth il y a quelques années. Mais le festival a toujours su conserver son équilibre entre tentations pointues et brassage populaire. Parmi les autres noms annoncés, on citera d’ailleurs des têtes d’affiche plus traditionnelles et moins avant-gardistes, histoire d’assurer la réussite complète de ce festival qui a toujours su conserver un ancrage populaire : Jain, Imany, Camille, LP (Laura Pergolizzi), Milky Chance, Møme, Talisco, Ina De Yard, Throes + The Shine, Ko Ko Mo, Hawaiian Pistoleros ou l’étrange danse de Battle Corde Lisse.

Les tarifs s’échelonnent entre 31 euros (journée) et 78 euros (pass 3 jours + camping).

 

0

Partager sur ...

Tags

billetterie