actus

La Nuit de la déprime revient aux Folies Bergère en février 2015

La Nuit de la déprime revient aux Folies Bergère en février 2015

Avec la troisième Nuit de la déprime en février 2015 aux Folies Bergère à Paris, le comédien Raphaël Mezrahi revient proposer son spectacle d’un nouveau genre autour d’interprétations et reprises décalées des chansons les plus tristes du répertoire français. Idéal pour ceux que la morosité guette et qui goûtent le second degré.

« Je suis contre le bonheur » déclare Raphaël Mezrahi, acteur et humoriste français. Derrière ce slogan décalé et ironique se profile la troisième édition d’un événement unique en son genre.

Destiné à tous ceux qui ne veulent pas s’apitoyer sur leur sort, en cette période hivernale plombée d’actualités catastrophiques. La troisième Nuit de la déprime se déroulera le 9 février 2015 au Théâtre des Folies Bergère à Paris.

Après le triomphe de la première nuit de la déprime aux Folies Bergère et une seconde édition qui s’était déroulée à l’Olympia, l’événement revient, fidèle à son concept : des chanteurs interprétant les chansons les plus tristes de leurs répertoires (ou de ceux des autres). 

Après Thomas Dutronc, Jean Luc Lahaye, Véronique Sanson, Michel Fugain, Gérard Lenorman, Nicolas Peyrac, Michaël Youn, Daniel Guichard, Nicoletta, Alice Dona, l’édition 2015 conviera encore une fois Nolwenn Leroy, Oldelaf et GiedRé, Grégoire ainsi que Natalie Dessay, Jean-Luc Lahaye, Christophe, Benabar, Laurent Baffie, Arnaud Tsamere…

Cette sélection d’artistes tentera un pied de nez à la morosité ambiante. 

Il fallait bien l’âme pince-sans-rire et l’humeur aigre-douce de Raphaël Mezrahi pour imaginer et faire vivre un tel spectacle.

Lui qui fit exploser de rire une génération avec son rôle de journaliste intervieweur à côté de la plaque, permettant au passage de désacraliser une profession trop souvent imbue d’elle même. 

L’accompagnement musical sera signé Jean-Félix Lalanne à la guitare, Fifi Chayes à la contrebasse, Roland Romanelli à l’accordéon, Mathilde Febrer au violon, François Bennaceur à la trompette. 

Au piano se relaieront Yvan Cassar, Fred Manoukian, Fred Renaudin, Alexandre Tharaud et Jean-François Zygel.  

Les places sont proposées selon un barème allant de 36 euros à 58 euros

Partager sur ...

Tags