actus

U2 en cinq hits clefs

U2 en cinq hits clefs

Le plus populaire des groupes de rock des années 80 U2 jouera les 14 et 15 novembre 2015 à l’AccorHotels Arena de Paris. L’occasion, tâche pas si aisée, de sélectionner cinq titres marquants de ces ancêtres de Coldplay dans le registre héroïque et concerné, richissimes amis de Christian Estrosi en même temps qu’ardents soutiens de la cause des migrants en Europe. De quoi s’apercevoir aussi que certains de leurs hits, notamment le deuxième, n’ont pas si mal vieilli.

Choisir cinq titres emblématiques de U2 avant ses dates de la semaine prochaine à Paris qui ne déçoivent personne au sein de la cohorte de ses fidèles est tâche quasi impossible. L’exercice permet en tout cas de s’apercevoir qu’un album du groupe de rock d’origine Irlandaise contient souvent plusieurs tubes à lui seul.

  • Sunday bloody sunday (1983)

Le ton est donné. Sur l’album « War », leur troisième, « Sunday Bloody Sunday » est un hymne pacifiste dénonçant le massacre de manifestants catholiques par l’armée britannique dans les rues de Londonberry à la fin des sixties. Un titre qui inaugure la tendance récurrente de Bono à donner dans la chanson « à message ». 

  • New year’s day (1983)

Premier single du groupe à pénétrer dans le top 10 brittannique, également issu de « War », « New year’s day » voit son clip tourné dans les plaines enneigées de Suède, les quatre musiciens se représentant en porteurs de drapeaux blancs. De nouveau, un message évangéliste et limite messianique en faveur de la paix affirme l’identité de U2. La vidéo présentée plus haut permet de mesurer l’ancrage punk/new wave, bien avant qu’ils ne deviennent des harangueurs de stade.

  • « With or without you » (1986)

Slow mouille culotte par excellence, « With or without you » est le premier simple de U2 à se placer en tête du classement américain. Il est extrait de l’album dit de « la conscécration », « The Joshua Tree », qui comprend deux autres tubes mondiaux « Where the streets have no name » et « I still haven’t found what I’m looking for ».

  • « I’m still haven’t found what I’m loooking for » (1986)


Voilà bien un titre profondément ambivalent quand au mélange d’attraction/répulsion qu’éprouve U2 à l’égard de la culture et surtout du marché américain. D’inspiration gospel, le titre « I’m still haven’t found what I’m looking for » finira d’ailleurs par être n°1 aux Etats-Unis en août 1987

  • « One » (1991)

Titre atypique sur un album bouillonnant qui marquait un virage vers l’électronique, « Achtung Baby », « One » est une ballade qui a depuis sa création fait les beaux jours des veillées au briquet dans les enceintes sponsorisées. Ce titre sera repris par R.E.M., qui ne parviendra cependant jamais à rafler à U2 sa couronne de rois du rock spirituel et identitaire. 

Partager sur ...

Tags