article Pop
ven, 22/01/2010 - 19:18, par Nathalie Paul

La Loge à Paris fait peau neuve

A l'étroit dans le 9ème arrondissement de Paris, la Loge a décidé en 2009 de changer de braquet en déménageant dans le 11ème arrondissement. La salle de concerts et de spectacles est aujourd'hui un lieu privilégié pour la création artistique et la découverte de nouveaux talents.

Originalement installée rue de la Bruyère, en plein coeur du 9ème arrondissement. La salle de la Loge a fermé ses portes en juin 2008. Elle est réapparu en septembre 2009 au 77, rue de Charonne, dans le 11ème arrondissement de Paris.

De fait, l'exigüité de La Loge n'est plus qu'un mauvais souvenir, la salle offre aujourd'hui un espace adapté à tous types de spectacles. La salle de représentation peut accueillir désormais 50 personnes assises et 150 debout, avec des bancs amovibles et rétractables, et des gradins fixes (30 places). Mais que les nostalgiques du vieux théâtre de la Loge se rassure. Malgré cette métamorphose, la Loge est restée une salle intimiste où les artistes et le public peuvent communier sans barrières.

« Il nous a semblé qu'il était temps de faire grandir notre projet afin de suivre la progression des artistes avec lesquels nous avons débuté et n'avons cessés de suivre », expliquent les responsables du la salle.

L'idée sous-jacente derrière cette délocalisation était de créer un lieu totalement modulable en fonction des événements qui y sont organisés. la Loge est devenue pluridisciplinaire, avec des spectacles vivants, des concerts et des soirées-club qui y ont lieu toutes les semaines.

La salle parisienne a aussi renforcée sa vocation de lieu dédié à la création.

Par exemple, la Loge accueille actuellement en résidence des artistes comme Katia Goldmann (chanson), le Collectif Hubris (théâtre), Antislash (spectacle live électronique), Aspatrouille (collectif de clowns) ou le Club de la vie inimitable (théâtre).

En parallèle, la Loge se veut aussi un endroit propice aux rencontres. Toutes les disciplines (ou presque) y ont droit de cité et la convivialité préside aux échanges: les spectateurs et les artistes se croisent autour du Bar notamment. Celui-ci pratique d'ailleurs des tarifs plus que démocratiques pour Paris avec des softs à 2 euros et la bière à 2,5 euros, par exemple.

La Loge a ses rites hebdomadaires inébranlables en dehors des périodes de pause: du mardi au jeudi, les soirées sont ainsi consacrée aux concerts ou aux spectacles. Les vendredis appartiennent aux compagnies, groupes et partenaires résidents à la Loge qui peuvent présenter leurs travaux et rencontrer le public. Les samedis enfin sont réservés aux rencontres, lectures, ou expositions.

Ainsi depuis l'ouverture de la Loge, de nombreux artistes (issus de la scène pop surtout), ont pu fouler les tréteaux de cette scène: Elephanz, Macadam Club, The Two, Marie Espinosa, L, Lulu et Nico, Lilister, Paul et Louise. De même que les spectateurs ont déjà pu découvrir sur scène Hamlet, ou encore Pantagruel.

Sabine Bouchoul