jeu, 17/02/2011 - 13:27, par Nathalie Paul

Good Charlotte au Bataclan pour « Cardiology »

Concert complet au Bataclan pour Good Charlotte le 1er février à Paris. Devant ses fans de la première heure et les nouveaux venus de la GC fam le quintet s'impose et séduit. Un show entre nostalgie et promotion du nouvel album.

Le 1er février 2011 la salle parisienne du Bataclan s'est vu investir par les fans de Good Charlotte. Le concert affiche complet et alors que la capitale subit le froid hivernal, une ribambelle de fans fait la queue. Visiblement les premiers de la file sont arrivés le matin.

Framing Hanley ouvre le bal alors que la salle se remplie progressivement. Ces originaires du Tennessee se déchainent sur leurs accords pop rock entrainants. Leur énergie  est communicative. Le public filme volontiers leur performance et accueil leur reprise du single « Lollipop » de Lil Wayne avec un tonnerre d'applaudissements.

C'est au tour du quintet de Good Charlotte de monter sur scène. C'est sur l'introduction de "Cardiology" que le groupe débarque. Il est accueilli par les cris de ses fans, majoritairement féminines, la tension est palpable. Dès les premières notes de "Let the music play" la fosse se compacte. Appareils photos à la main, tout le monde saute, crie et chante. Joel Madden salut son public et l'incite à chanter entre chaque couplet. En véritable maitre de cérémonie, il invite tout le monde à frapper dans sa main sur le refrain. Chacun de ses gestes est accompagné de cries. Bien que la set liste défende le nouvel album, le troisième morceaux interprété par le groupe est ''The Click' souvenir du premier album. Ce choix réjouit ceux qui les suivent depuis toujours.

Le show oscille entre ses nouveaux morceaux et ceux issus des deux premiers opus du groupe. Les frères Madden déchainent les passions  et le chanteur joue à jongler avec son micro. La confession de Benji qui avoue vouloir se trouver une copine en France ne laisse aucune demoiselle indifférente. Les morceaux s'enchainent "Little things", " Movin on" mais aussi "Dance floor anthem", "I just wanna live", "Like it's her birthday" et "Sex on the radio".  Joel commente: "J'espère que la prochaine fois que nous viendrons à Paris vous viendrez au concert et trainerez avec nous."

Moment rare pour le groupe Benji Madden se retrouve seul sur scène, guitare acoustique sous le bras pour chanter  "Emotionless". Il explique: "On profite d'être en tournée pour jouer les morceaux que nous voulons jouer et j'ai pensé que je pourrai vous jouer l'un de mes morceaux préféré de Good Charlotte". Tout le monde chante, ému conscient que le moment est unique. Le musicien reprend:"Si vous connaissez les paroles aidez moi j'ai perdu ma voix  ce soir !" lance le chanteur.

Progressivement le calme s'installe, les paroles sont presque murmurées par les fans. Tous les singles de la formation y passent "The river", "Keep you hands of my girl", "The young and hopeless", "Girls and boys". Comme à leur habitude, les pop rockers concluent sur "Lifestyle of the rich and famous".  Ils quittent la scène avec précipitation laissant aux fans des débuts l'impression d'avoir de nouveaux 15 ans et à tous l'impatience de les revoir rapidement dans l'hexagone.

Lire l'interview de Good Charlotte et voir la vidéo du groupe
JE