lun, 10/01/2011 - 10:51, par Victor Ponti

Phyltre mène la danse à l'International

Lors d'un concert gratuit et plein à craquer à l'International (Paris) le vendredi 7 janvier, les Avignonnais de Phyltre ont emballé le public, avant de laisser la place au groupe de rock belge Vismets, en pleine ascension médiatique. Auparavant, Clarys avait entamé cette soirée rock'n'roll avec un set tout en douceur.

La soirée a débuté calmement, vers 21h, lorsque Clarys est montée sur scène pour commencer à chanter. Elle a joué à l'International vendredi dernier, accompagnée de ses deux musiciens, pour introduire la soirée en douceur. Sa voix s'est imposée dans la salle et le public était présent pour l'écouter. L'atmosphère chaleureuse de la petite salle en sous-sol de l'International se prête bien au style de musique adopté par Clarys. Elle joue des chansons à textes, et pose sa voix forte sur des lignes de guitare simples et plutôt douces. Très proche du public, elle chantait pour se faire plaisir, et des fans étaient là pour la féliciter à la fin de ses interprétations. Le premier concert de la soirée a duré moins d'une heure.Pyltre en concert Concertlive.fr

Et c'est le groupe Phyltre qui a ensuite pris place sur la toute petite scène de l'International. Les cinq musiciens ont mis peu de temps à faire leurs réglages et ont ouvert les hostilités avec la chanson qui a donné naissance à leur premier clip: « Lyla ». La masse de spectateurs s'est très vite densifiée pour le bonheur des artistes, et le malheur des cameramen présents dans la salle, qui ont eu plus de difficultés à prendre leurs images (Tous les concerts de la soirée ont été retransmis en direct en vidéo sur le site grosse-caissetv.com). Il faut croire que le groupe Phyltre fait des curieux, car la salle de concert de l'International s'est comme souvent retrouvée pleine à craquer dès la deuxième chanson du groupe français. Fidèles à leur réputation, les musiciens ont beaucoup échangé avec le public pendant le concert. Le chanteur et guitariste Sylvain n'a pas épargné l'International de ses blagues. La foule a rigolé lorsqu'il a jugé utile de traduire le début de sa chanson « Du vide online », qui commence par la phrase: « Grow your penis »...

Les cinq Avignonnais ont été très énergiques, ils étaient pourtant serrés sur la petite scène, mais ne sont pas restés en place une seconde. Et leur pêche était contagieuse! Le groupe de copains s'amuse en jouant, et le public le ressent. Même ceux qui ne connaissaient pas Phyltre se sont mis à chanter le refrain de la chanson « De Paname à Panama » à la fin du concert. Seul hic: une panne de micro pour Sylvain au milieu de la troisième chanson. Il a su gérer le problème sans paniquer, et la chanson a suivi son cours. Et après un petit coup de promo histoire de vendre quelques exemplaires de leur EP « Jacuzzi et Jumbo Jet » en vente dans la salle d'au dessus, Phyltre a laissé la scène aux Belges de Vismets.

Après une grosse demi-heure pour préparer le matériel, le groupe se met à jouer. La foule présente pour Phyltre s'est un peu dissipée pendant les réglages - la chaleur devenait suffocante et la place manquait. Mais les Vismets n'étaient pas seuls non plus. Ils ont assuré au niveau interprétation devant leur public. A fond dans leur rôle, ils ont un style qui leur est propre sur scène, mais les échanges avec les spectateurs ont un peu manqué. Vismets est un groupe montant, et il interprète des compositions originales, mais attention aux chevilles qui enflent!

Victor Ponti