5 stars de la musique qui ont fait un carton au cinéma Commentaires fermés sur 5 stars de la musique qui ont fait un carton au cinéma

Les clips permettent à de nombreux musiciens de passer devant la caméra et de s’essayer en tant qu’acteur. Nombreux sont ceux qui forts de cette expérience souhaitent faire leurs premiers pas dans la cinéma. Toutes les portes leurs sont ouvertes et des réalisateurs comme Robert Rodriguez, Sam Mendez ou David Fincher les invitent même sur leurs plateaux. Découvrez une sélection de chanteurs qui se sont essayés à l’art dramatique.

  • Lady Gaga: la chouchoute de Robert Rodriguez

 

 

Ce n’est un secret pour personne Lady Gaga profite d’une image atypique et d’un charisme qui a fait son succès. Forte de ses prestations dans ses clips, la stars a choisi de se lancer dans le cinéma sous l’aile du brillant Robert Rodriguez. On se souvient notamment de son clip « Telephone » en duo avec Beyoncé qui jouait sur une esthétique proche de l’univers du célèbre Quentin Tarantino.
Tout aussi loufoque et barré, le cinéma de Robert Rodriguez semblait idéal pour permettre à la chanteuse de faire ses débuts. C’est d’abord dans la suite de « Machette », « Machette Kills » que les fans ont pu découvrir le jeu d’actrice de Lady Gaga. Elle y campe un second rôle, celui de la Chameléon aux côté d’actrices comme Michelle Rodriguez ou Amber Heard. Le réalisateur est séduit déclarant ainsi sur son Twitter qu’elle « envoie du LOURD ! ».La presse quant à elle apprécie sa prestation et lui offre de belles critiques. Pas étonnant de retrouver la chanteuse dans un rôle au côté de Joseph Gordon-Levitt dans un autre film de Robert Rodriguez « Sin City : J’ai tué pour elle ». La suite très attendu des aventures sombres cette ville sans tabous est sorti  sur grands écrans le 17 septembre 2014. On y retrouve une Lady Gaga séduisante dans le rôle de la serveuse Bertha. Une prestation qui a séduit son partenaire à l’écran puisque l’acteur a déclaré « Elle est arrivée et a géré. (…) Elles s’est comportée comme une vraie pro et a fait un super boulot. » Une réussite donc contrairement aux débuts en tant qu’actrice de Mariah Carey ou Britney Spears qui permettra de retrouver la star rapidement sur grand écran.

 

  • Pete Doherty: un personnage fait sur mesure

 

 

L’enfant terrible du rock anglais a lui aussi décidé de s’essayer au septième art. La star des Libertines a bien souvent fait parler de lui pour ses frasques et déboires. Prise de drogues, annulations de concerts, voilà qui ne peut qu’alimenter la créativité des réalisateurs. Larry Clark avait d’ailleurs opté pour Pete Doherty en tant que premier rôle pour son projet. Une histoire qui lui collait à la peau puisqu’elle devait traiter en français de la dérive d’un adolescent dans le milieu du skate parisien. Et qui dit dérive dit Doherty. Si la rock star semblait vouloir calmer ses pulsions en emménageant à Paris où selon ses propres dires il est « dure de trouver de la bonne came », l’opération ne semble pas l’avoir complètement coupée de ses mauvaises manies. Larry Clark a donc dû abandonner ce choix et lui préférer Micheal Pitt. Du coup, il faudra se contenter de « Confession d’un enfant du siècle » avec Charlotte Gainsbourg pour juger des talents d’acteur de monsieur Doherty. Adapté du roman de Musset, le film n’a pas fait l’unanimité. Parmi les reproches qui sont adressés au long métrage de Sylvie Verheyed, le rôle donné à Pete Doherty est un élément clés. On lui reproche un rôle fait sur mesure, à tel point qu’il en est presque difficile de juger de sa prestation.  Reste une adaptation aux décors et aux costumes qui fonctionnent et qui permettra à chacun de découvrir un Pete Doherty dans son élément bien que transposé en 1830.

 

  • Rihanna: des critiques mitigées

 

 

Quand on dit Rihanna on pense immédiatement au mot sexy à souhait pour la définir. Outre ses clips très visuels et son univers fort, la belle n’hésite pas à mettre en avant son joli minois et ses formes de femme fatale lors de ses différentes apparitions. C’est donc tout naturellement que sur grand écran on lui propose d’en jouer dans ses rôles. Ainsi la belle s’est vu proposer le rôle le plus hot du cinéma puisqu’elle pourrait bien devenir l’une des James Bond Girl! C’est du moins ce qu’affirme le Sunday Mirror. La chanteuse devrait ainsi donner la réplique à Daniel Greg qui campera l’agent 007 et ce sous la direction de Sam Mendes. Néanmoins Rihanna n’en sera pas à son coup d’essai. Ses fans ont déjà pu la découvrir sur grand écran dans « Battleship » de Peter Berg qui raconte la bataille d’un bateau contre une force extra-terrestre. Un blockbuster « débile dans le bon sens » selon le critique cinéma Yannick Dahan. Celui-ci dépeint la performance de Rihanna comme un prétexte de la production : « Parce que vraiment elle est nulle à un point ça en est cosmique. » Un avis qui ne sera pas partagé par ses fans. Pour preuve, la chanteuse remporte la titre de meilleure caméo (apparition d’une célébrité à l’écran) des MTV Movie Awards 2014 pour un autre projet cinématographique. La star fait en effet une apparition dans le film déjanté « C’est la fin » réalisé par Seth Rogen et Evan Goldberg avec James Franco. Une carrière d’actrice qui fait donc débat.

 

  • Justin Timberlake: un passage réussi dans le cinéma

 

 

Le chanteur Justin Timberlake est un véritable touche à tout. Alors qu’il cartonne dans la musique, ses talents de comédiens séduisent majoritairement le grand public. C’est aux côtés d’une autre superstar de la chanson, Britney Spears, que le musicien débute en tant qu’acteur en 2000. Dans « Alpha Dog » de Nick Cassavestes en 2006 Justin Timberlake prouve qu’il peut tenir un véritable rôle clés dans un film. Il interprète Frankie Ballenbacher, aux côté de Sharon Stone et Bruce Willis dans un film autant dérangeant que touchant. Ce dernier retrace les périple d’un jeune homme kidnappé au milieu d’une guerre des gangs et qui finira par s’attacher à ses ravisseurs pour le meilleur mais aussi pour le pire. Cette petite pépite offre à Justin Timberlake la chance de poursuivre sa carrière au cinéma. En 2010, le grand public le découvre au cinéma dans le film « The Social Network » de David Fincher qui dépeint la création de Facebook. Le film remporte de nombreuses critiques positives, alors que la prestation du chanteur est saluée par le grand public. On le retrouvera par la suite dans le premier rôle de  « Time Out » réalisé par Andrew Niccol. Un film de science-fiction avec Amanda Seyfried qui s’adresse à un large public mais offre un divertissement bien calibré et tient en haleine son spectateur. Il s’essaie ensuite à la comédie avec « Sexe entre amis » et « Bad Teacher » aux côté successivement de Mila Kunis (couverte d’éloges  pour Black Swan) et Cameron Diaz. En 2013, il obtient le premier rôle du thriller « Players » aux côtés de Ben Afflek mais le projet obtient un succès mitigé. Le film prouvera néanmoins, si besoin il y a, que Justin Timberlake n’est pas uniquement un musicien séduisant mais bien un véritable acteur capable de donner la réplique à la crème d’Hollywood.

 

  • Julien Doré: mieux vaut rester dans la musique

 

 

On l’oublie parfois, pourtant c’est bien la cas : Julien Doré a été révélé par la télé crochet. Et du petit au grand écran, il n’y a parfois qu’un pas. Le chanteur devient acteur en 2008 avec « Toutes les filles pleurent », seulement un après sa victoire dans « La Nouvelle Star ». Il y donne la réplique à Judith Godrèche qui est également réalisatrice du projet. Le film obtient des critiques mitigées, et sa prestation d’acteur n’emballe pas les foules. Ce qui n’empêche pas Julien Doré de s’essayer à de nouveaux projets. En 2009, il opte pour la comédie avec « Ensemble nous allons vivre une très, très grande histoire d’amour… ». Une fois encore, le chanteur ne se fait pas de nouveaux fans. Nombreux sont ceux qui critiquent sa performance et le film lui-même. Cet ovni ne séduit pas alors que les spectateurs sont nombreux à reprocher à Julien Doré son envie de passer sur grand écran, certains allant jusqu’à le qualifier de très mauvais acteur, peu crédible ou sombrant dans le pathétique.  « Vampires » en 2010, lui permet de démontrer qu’il est meilleur acteur qu’on ne le pensait. Ce film décalé s’attire la sympathie du public grâce à son humour loufoque et ses éléments fantastiques. Fort de ce  (petit) succès, l’interprète de « Les Limites » n’a de cesse de tourner dans de nombreux long-métrages. En 2012, il prend le paris risqué de « Pop Rédemption » où il interprète un métaleux en pleine crise de la trentaine. D’aucuns diront que le film est imprécis et joue sur les clichés du métal, d’autres y verront une comédie sympathique. Quoi qu’il en soit, Julien Doré aime le cinéma et  ne se lasse pas d’essayer. Il parviendra prochainement à allier sa passion pour 7ème art à celle de la musique. Il se chargera en effet de la bande originale du film « Notre Faust » d’Elsa Blayau et Chloé Larouchi. Cette comédie dramatique n’a pas encore de date de sortie officielle mais permettra certainement de rappeler à Julien Doré que s’il est difficile de s’improviser acteur, c’est avant tout dans la musique qu’il est apprécié.

Facebook Comments

Previous ArticleNext Article