Lisa Stansfield la diva anglaise idole queer en tournée française pour trois dates 0 301

 

Lisa Stansfield a ses fans en France. Suffisamment pour y donner prochainement trois dates. D’abord à Paris le 23 avril 2018 au Trianon. Puis à Nantes à La Cité des Congrès le 27 avril 2018 et enfin à Bordeaux le 28 avril 2018 au Théâtre Femina.

 

Lisa Stansfield fut une grande diva anglaise à la fin des années 80, une des artistes précurseurs du R’n’B, elle qui mêla les mélopées soul héritées de la Motown aux climats dance du courant Acid House qui explosait alors autour d’artistes comme YazzS-Express, Bomb The Bass ou Coldcut.

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=4IoWjow6xDs[/embedyt]

 

Elle fut surtout une adaptatrice anglaise des mélopées mutantes, charnelles et queer de la dance américaine façon Ten City.

 

Née elle aussi dans une métropole ouvrière et populaire – Manchester, elle n’a que 16 ans lorsqu’elle remporte le concours télévisé de Granada Television avec le titre The things that dreams are made of de Human League. Après une apparition dans la série télévisée anglaise pour la jeunesse The Krankies Klub, elle connait surtout le succès avec son premier album studio Affection et son single All around the world.

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=JVuuatjHGnY[/embedyt]

 

Forte de ce méga hit et de tubes enchaînés comme This Is the Right Time et You Can’t Deny Itelle enchaîne les collaborations à succès.

 

Notamment avec George Michael ou même, carrément, aussi incroyable que cela puisse paraître, avec Barry White. Ainsi qu’avec Queen le temps d’un concert à Wembley, remplaçant au pied levé Freddy Mercury et consolidant par là même son statut d’icône queer,pas très loin finalement de Jimmy Sommerville.

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=uuQDYx7xAiE[/embedyt]

 

En 1992, Lisa Stansfield avait remporté le BRIT Award de la « meilleure artiste solo ». Elle s’est aussi lancée dans une carrière d’actrice, principalement dans des séries télévisées comme Miss Marple, même si on l’a aussi croisée au théâtre dans Les monologues du Vagin ou au cinéma dans Northern Soul. Elle a sorti sept albums studio, le dernier en date en 2014 se nommant Seven.

 

Les places pour son concert de Bordeaux sont accessibles à 48,25 euros.

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X
X