Les Nuits de l’Alligator treizième édition ajoutent des épices du monde dans leur blues 0 633

 

Musique née de la mélancolie de déracinés venant d’Afrique venus s’ancrer dans le delta fangeux du Mississippi, le blues est universel. Et la prochaine édition des Nuits de l’Alligator du 30 janvier 2018 au 17 février 2018 viendra en apporter la confirmation.

 

Pour une série de dates passant non seulement par La Maroquinerie à Paris mais aussi par le 106 à Rouen. L’Autre Canal à Nancy, La Lune des Pirates à Amiens, le Temps Machine à Joué-les-Tours, la Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand, La Sirène à La Rochelle, l’Astrolabe à Orléans ou encore Stereolux à Nantes.

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=hJWC2lmsITk[/embedyt]

 

Il y a ainsi d’autres manières de rendre hommage au blues que d’encenser hypocritement et jusqu’à la nausée Johnny Hallyday. Plus qu’un festival de blues, Les Nuits de l’Alligator s’avère d’ailleurs un festival de musiques « avec du blues dedans ». Blues désertique et psalmodiant pour les Filles de Illighadad originaires du Niger. Groovy et psychédélique pour les turcs de Altın Gün.

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=PY8TWGsKy40[/embedyt]

 

Un blues plus orthodoxe quoique parfois dépouillé et minimal dans le cas du français Kepa, de l’australien Jen Cloher, des américains de Mr Airplane Man, des belges The Goon Mat & Lord Benardo ou des français de Automatic City et Parlor Snakes.

 

Sans oublier la soul charbonneuse de l’américaine Deva Mahal.

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=JVIKJwMtRco[/embedyt]

 

Bref, que ce soit la France, les USA, l’Australie, le Niger, la Turquie, la Belgique, la liste des pays d’origine des neuf artistes présents en 2018 aux Nuits de l’Alligator s’avérera un signe. Un signe d’expansion internationaliste et d’ambitions artistiques accrues pour ce festival créé en 2006 dans la cour de la salle parisienne La Maroquinerie, au départ simplement « pour réchauffer février », pour « voir danser les flammes dans le brasero du blues ».

 

Voici le détail du programme de La Maroquinerie à Paris :

 

Soirée #1 – Mardi 30 Janvier
Deva Mahal (USA)
Automatic City (France)
The Goon Mat & Lord Benardo (Belgique)

Soirée #2 – Lundi 5 Février
Jen Cloher (Australie)
Mr. Airplane Man (USA)
Parlor Snakes (France)

Soirée #3 – Dimanche 11 Février
Les Filles de Illighadad (Niger)
Altın Gün (Turquie)
Kepa (France)

 

Le prix des places oscille selon les dates et les lieux entre 9,80 euros et 19,80 euros. 

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X
X