5 albums rock à découvrir pour (ré)enchanter sa rentrée 2015 Commentaires fermés sur 5 albums rock à découvrir pour (ré)enchanter sa rentrée 2015 692

De Menace Beach à Girl Band ou Girls Names en passant par Rose Mac Dowall, la rentrée indé rock 2015 se placera sous le signe des mesdemoiselles acides ou ne sera pas. A moins que de gros rats teigneux ne viennent gâcher la fête et faire fuir les souris du navire. Petit inventaire de cinq groupes rock loufoques, originaux, à découvrir.    

  • Menace Beach et ses mélodies faussement indolentes

Pour prolonger l’été et les ambiances de plage, rien ne vaut les mélodies faussement innocentes de Menace Beach. Avec leurs guitares caramélisées et leurs rythmiques indolentes, Menace Beach oscille entre la sieste surprise et le coup de parasol dans le bide. Sur leur album « Rat World », ils perpétuent une tradition allant de Galaxie 500 à Dinosaur JR.

Un « college rock » calibré pour égayer le bureau des étudiants qui n’en demeure pas moins diablement attachant. On pourra les retrouver en concert à La Mécanique Ondulatoire à Paris le 18 septembre 2015. 

  • Girl Band pour les amateurs de défouloir sonique

Ah bon c’est ça la musique de filles ? Derrière leur pseudonyme malin, Girl Band dépote sur son premier album « Holding hands with Jamie ». Entre convulsions noise très No Wave dignes des premiers Liars ou du Sonic Youth de « Death Valley 69 », tunnels rythmiques et syncopes bruitistes, ce groupe originaire de Dublin apparaît immanquable sur scène.

Cela tombe bien, après leur prestation cet été à La Route du Rock, on pourra les retrouver le 12 novembre 2015 au Festival Les InRocks Philips. Mais aussi le 10 novembre 2015 à Rouen (au 106), à Metz le 13 novembre (La Chapelle à Metz / Le Caveau des Trinitaires) ou à Lille le 14 novembre 2015 (La Péniche).

  • Girls Names renouvelle le revival cold wave

Des guitares cristallines, un chant vaporeux, une basse ronflante comme une pétarade de scooter. Non, vous n’êtes pas à Manchester en 1978. Mais bien à l’écoute de Girls Names, qui après Interpol ou Editors, reprend le flambeau de groupes tels que Joy Division ou Echo and the bunnymen sur leur quatrième album imminent « A Hunger Artist ». Comme Menace Beach, ils sont Irlandais (mais du nord, eux).

Comme Girl Band, ils ont opté pour un pseudo à consonance féminine. Mais c’est bien leur seul point commun. Puisque ce groupe faisant également penser au meilleurs Cure va jusqu’à se déployer sur des titres fleuve de 11 minutes, façon rock allemand à la Can ou Neu ! Prometteur pour leur passage scénique au Lieu Unique à Nantes, dans le cadre du Festival Soy, le 31 octobre 2015.  

  • Rats on Raft font tanguer le navire 


​Un rockabilly démantibulé pas si loin du The Fall de Mark E.SMith. La fougue juvénile en plus. Tel est le programme des néerlandais de Rats on Rafts, programmés le 30 octobre 2015 au festival Soy à Nantes, manifestation ayant décidément le mérite de prouver que la grammaire rock n’est pas conjuguée que par des anglo-saxons.

Les Rats on Rafts qui grattent et couinent entre punk et new wave depuis une dizaine d’années n’en sont pas à leur coup d’essai. Leur dernier opus, « Tape Hiss » daté de 2015, n’est pourtant que leur troisième album officiel. 

  • Rose Mc Dowall chanteuse culte rééditée  

Felt, The Cult, Primal Scream. Mais aussi Coil, Current 93, Psychic TV ou Death In June. Telles sont les formations parfois cultes, parfois sulfureuses qui jalonnent le parcours de Rose Mc Dowall, une des voix féminines les plus envoûtantes mais aussi les plus méconnues qu’ait enfantée l’Ecosse. Avec la réédition de « Cut with the cake knife », on découvre un opus composé et enregistré en 1988 et 1989 après la séparation avec son groupe Strawberry Switchblade.

Neuf titres qui constituent un véritable album culte de post punk/new wave voire par moments cold wave/gothique, avec deux titres en bonus. Une artiste qui se fait en revanche rare sur scène en France, même si elle a joué en mai 2015 à l’Eglise Saint-Pancras de Londres ou à la Nocturnal Culture Night le 4 septembre dernier au Kulturpark Deutzen de Sachsen en Allemagne.   

 

Previous ArticleNext Article
X
X