10 albums qui ont marqué 2014 Commentaires fermés sur 10 albums qui ont marqué 2014

  • AC/DC « Rock or bust »

Coiffer le vieux mâle Johnny Hallyday sur le poteau sur son propre territoire il fallait quand même le faire. C’est pourtant l’exploit que vient de réaliser le groupe de rock australien AC/DC avec son nouvel album « Rock or bust ». Au total, plus de 91.000 unités s’en sont écoulées.

Une performance qui en rappelle une autre, lors de la sortie du précédent album du groupe « Black Ice », en 2008. Dès la première semaine, 90.000 copies de ce dernier avaient été vendues.

16ème album studio du groupe, « Rock or bust », nanti de son premier single « Play Ball », qui ne déroge pas une seconde aux canons auto-définis par le groupe, est probablement l’opus de la dernière tournée des mythiques AC/DC.

Car les membres de ce groupe fondé en 1973 montrent des signes de fatigue. Après que Malcolm Young, souffrant, ait du être remplacé par son neveu Stevie Young, son batteur Phil Rudd dans la ligne de mire de la justice australiennese voit à son tour empêché.

Mais ses péripéties n’empêcheront pas les piliers du groupe Angus Young et Brian Johnson de maintenir le cap d’une tournée 2015, avec une série de dates au Stade de France dans l’ordre des possibles.  

  • Johnny Hallyday « Rester vivant »

On pourrait dire que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleurs soupes mais ne serait-ce pas trop facile ? Car que serait finalement l’industrie du disque française sans Johnny Hallyday et son nouvel album « Rester Vivant » sorti le 17 novembre 2014 ?

Peu d’artistes nationaux sont capables d’exploser les compteurs de mise en place et de battre un record de vente en première semaine avec 131.849 exemplaires écoulés. Un bon produit d’appel pour un secteur qui garde les yeux rivés sur les fêtes de fin d’année.

Et ce n’est pas Miossec ou Jeanne Cherhal, qui se payent allègrement sur la bête, qui diront le contraire. Quand aux rabats-joie comme les puristes du blues ou les contrôleurs des impôts suisses, on ne leur a pas demandé leur avis.

C’est ainsi : Johnny est un monument national. Quand à la tournée à venir en 2015, elle s’annonce comme un moment de vérité.    

 

 

  • Alain Souchon et Laurent Voulzy « Souchon et Voulzy »

Dire qu’un album commun d’Alain Souchon et de Laurent Voulzy était attendu est un euphémisme. Depuis leur rencontre en 1974 et leur première collaboration sur le premier album d’Alain Souchon « Petite annonce », qui sera renommé « J’ai dix ans », ces deux-là, l’un avec sa plume (Souchon), l’autre avec ses talents de compositeur (Voulzy) n’ont jamais cessé de fusionner leur créativité commune sur leurs albums respectifs. Mais n’avaient jamais signé de leurs deux noms un album entier.

Disponible depuis le 24 novembre dernier, voilà un opus qui tient en tout cas ses promesses, ne serait ce que commercialement puisqu’il s’est rapidement classé en tête des ventes. La tournée 2015 qui va suivre sera un vrai petit marathon.

  • Calogero « Les feux d’artifice »

Il est l’un des artistes les plus actifs sur scène de sa génération, et comme Johnny, il n’hésite pas à faire contribuer des plumes inattendues comme le Nantais Dominique A à ses albums. La comparaison s’arrête là car le « latin lover » du rock variété à la française Calogero a trouvé sa propre voix depuis ses débuts grenoblois avec les Charts. 

Une voie d’avantage inspirée par le rock anglais, avec des textes inscrits dans la réalité sociale française, comme sur son dernier album, « Les feux d’artifice », un carton qui lui a permis de faire redécoller une imposante tournée, bien étalée sur plusieurs dates en 2015. 

  • U2 « Songs of Innocence »

Brames vocaux, choeurs de cosaques, riffs de guitares de « killers » et petits cuirs cintrés. Que serait le rock en 2014 sans U2, à New York, Dublin, Nice ou ailleurs ? Un nouvel album du groupe de Bono, le treizième, est toujours un événement générationnel pour les fans d’un certain rock FM.

Et une chose qu’on ne pourra jamais nier à U2, c’est son culot monstre, lui qui n’hésite pas à convier le fantôme d’un des punk rockers les plus décérébrés sur l’un de ses nouveaux titres, « The miracle (of Joey Ramone) ». Quand à leurs concerts et à leur méga-tournée, inutile de préciser qu’ils sont scrutés par des hordes de fanatiques. Avec de nouvelles dates qui apparaissent sur le planning si rapidement que Bono n’a pas le temps de changer de lunettes…  


  •     Coldplay « Ghost Stories »

Puisqu’on est dans le rock FM autant y rester avec Coldplay, dignes successeurs de fleurons de la britpop comme Blur et Oasis. En version commerce équitable et merchandising recyclable : on est en 2014. Une année qui fut d’ailleurs marquée par leur album « Ghost Stories », certifié double disque de Platine (200.000 exemplaires). Et qui a d’ailleurs donné lieu à un DVD live.   

 

London Grammar
 

 

Christine and the queens

The Do 

Wu-Tang

Previous ArticleNext Article

Tarif membre : Rennes

Tarif préférentiel membre