5 concerts qui vont attirer les « corbeaux » Commentaires fermés sur 5 concerts qui vont attirer les « corbeaux » 517

  • The Cure les baladins cold remplissent les stades 

https://youtu.be/kWQrwbluQK8

La prochaine tournée de The Cure, avec trois dates en France en novembre 2016 dans des enceintes bien dimensionnées, s’annonce événementielle. Groupe de référence de la new wave, adulé par de nombreux gothiques qui ont emprunté à son leader Robert Smith ses yeux cernés de khôl, The Cure est probablement le groupe le plus populaire de la mouvance « corbeaux ». 

Avec 30 dates dans 17 pays européens, il s’agira de la première grande tournée de The Cure sur le continent depuis 2008. C’est à partir de leur album « Seventeen Seconds » en 1980, avec son single « A Forest« , que se développe un véritable culte, en France et ailleurs, autour de ce groupe, avec son armée de clones de Robert Smith surnommés les « Curistes ». Nul doute que les baskets blanches et les cheveux crêpés vont d’ailleurs ressortir du placard à l’occasion de ces dates françaises.    

The Cure jouera le mardi 15 novembre 2016 à l’Accorhotels Arena à Paris (complet), le jeudi 17 novembre 2016 à Lyon à la Halle Tony Garnier, le vendredi 18 novembre 2016 à l’Arena à Montpellier.

  • Christian Death la famille Adams du goth revient en mission

https://youtu.be/6ZeVuouIDvQ

Grand guignol ou profondément malsain ? Christian Death est en tout cas de retour. Pape du rock gothique, le groupe, qui se veut l’ennemi de la religion chrétienne, revient donc pour un petit pèlerinage en France. Un groupe qui a influencé mine de rien une myriade de formations death, doom metal et bien sûr goth rock, de Korn à Trent Renzor et son groupe Nine Inch Nails en passant par Type O Negative, Marilyn Manson, Cradle of Filth, The 69 Eyes. Le groupe a sorti 15 albums dans une douzaine de pays, chacun suivi d’une tournée partout dans le monde.

Né au début des années 80 dans le prolongement d’un groupe punk de Los Angeles nommé Pompei 99, Christian Death se fait vite remarquer pour ses théâtrales obsessions morbides, ses guitares rageuses et son chant éraillé. En France, c’est même un label français au nom de circonstance, « L’invitation au suicide », qui publie ses deux premiers maxis. 

Pendant longtemps, deux formations répondant au même nom cohabiteront, dirigées par les deux chanteurs du groupe, Valor Kand, animé d’une véritable rage anti-chrétienne. Et Rozz Williams, qui se suicida en 1998 non sans avoir élaboré plusieurs inquiétantes décoctions sonores industrielles. C’est donc la formation animée par Valor Kand, dont l’épouse Gitane Demone quitta Christian Death en 1989 car elle ne supportait plus l’imagerie sadomasochiste déployée, qui se produira pour quelques dates en France.  

Christian Death jouera le vendredi 30 septembre 2016 au Ferrailleur à Nantes, le samedi 1er octobre 2016 au Bikini à Ramonville, le dimanche 2 octobre 2016 en un endroit encore secret à Saint-Jean de Vedas, le mardi 4 octobre 2016 au Korigan à Luynes, le 25 octobre 2016 au Petit Bain à Paris. 

  • The Swans ou le chant du cygne cold rock

Ne dites pas à certains fans de The Swans qu’il s’agit d’un groupe gothique, vous risqueriez de vous en faire des ennemis à vie. Pourtant, ce groupe développant des climats sombres et anxiogènes a repris en son temps un titre de la référence absolue de la cold wave Joy Division. Piller aux côtés de Sonic Youth de la scène no wave new yorkaise du début des 80’s, cette formation misanthrope dénonce depuis ses débuts dans ses textes les exactions commises par la société envers l’homme. 

Le leader de The Swans, Michael Gira, a d’ailleurs collaboré avec Sonic Youth, écrivant les textes de leur chanson « The world looks red » sur leur deuxième album « Confusion is sex ». Il figure également sur la « Symphonie n°3 » de Glenn Branca, le chef d’orchestre pour maelstrom de guitares. C’est d’ailleurs sur le label de Glenn Branca, Neutral, que The Swans avait publié son premier album « Filth ». Un temps en sommeil, The Swans est revenu plus actif que jamais et publie désormais régulièrement des albums fleuve, le dernier « The Glowing Man », vient tout juste de sortir.  

The Swans jouera à Samedi 15 octobre 2016 La Cartonnerie à Reims, le samedi 29 octobre 2016 Le Rocking Chair à Vevey en Suisse, le mardi 1er novembre 2016 à Stereolux à Nantes, le mercredi 9 novembre 2016 au Trabendo à Paris. 

  • And also the trees au Café de la Danse pour une ronde cristalline et passéiste

Groupe britannique formé à l’orée des années 80 et qui connut jusqu’au début des années 90 un certain succès, notamment en France, And also the trees vient de faire paraître son treizième album studio, « Born into the waves ». Des groupes comme les Tindersticks à leurs débuts ou Interpol et leur délicate mélancolie ne seraient probablement pas ce qu’ils sont sans And also the trees.

Ce groupe composé du chanteur Simon Huw Jones, du guitariste Justin Jones, du bassiste Steven Burrows et du batteur Nick Havas est un des secrets les mieux gardés de la « cold wave ». Ils n’ont jamais réellement connu de succès auprès du grand public. Cultivant exigence des arrangements et écriture littéraire ciselée. Mais qui comptent pourtant un nombre conséquent de fans français prêts à tout pour assister à leurs concerts.

Même si leurs détracteurs leur reprochent de cultiver un passéisme, une nostalgie des légendes surnaturelles du Moyen-Age remises au goût du jour par le romantisme anglais qui confinent au réactionnaire.

And also the trees jouera le lundi 10 octobre 2016 au Saint des Seins à Toulouse, mardi 11 octobre 2016 au Rockstore à Montpellier, le mercredi 12 octobre 2016 au Poste à Galène à Marseille, le vendredi 14 octobre 2016 à La Fourmi à Limoges, le samedi 15 octobre 2016 au Théâtre des Feuillants à Dijon, le dimanche 16 octobre 2016 au Café de la Danse à Paris. 

  • Peter Murphy l’ex-Bauhaus en concert à Clichy

Complètement imprégné de l’influence de David Bowie, avec qui, au delà du timbre vocal troublant de mimétisme, son chanteur Peter Murphy cultive même une ressemblance physique, Bauhaus était le groupe phare du mouvement « batcave ». Et justement, Peter Murphy sera en concert le 12 octobre 2016 au 3 Clichy à Paris. Celui-ci a développé une discographie pléthorique (une douzaine d’albums solo) depuis la séparation du groupe à la fin des années 80. Son dernier album se nomme « Wild Birds Live Tour ». 

Quant à Bauhaus, ils furent l’un des groupes phares, avec Alien Sex Fiend ou The Virgin Prunes, de The Batcave soirée et boîte de nuit londonienne ouverte de 1982 à 1985 qui s’est démarquée dans la vie nocturne de Soho par son décor de maison hantée et son mot d’ordre : « Absolutely no funk ». 

Previous ArticleNext Article
X
X