5 découvertes à guetter en festivals Commentaires fermés sur 5 découvertes à guetter en festivals

  • Requin Chagrin comme un poisson pop dans l’eau

Du joli surf rock enjoué, des guitares soignées et des nappes d’orgue virevoltantes. Les français Requin Chagrin, dont le nom peut être apprécié comme un hommage au méconnu mais pourtant redoutable duo entre Mirelle Darc et Michel Sardou, incarnent un des plus sûrs espoirs de la pop artisanale hexagonale.

Révélé par la chanson «Adélaïde», le groupe mené par Marion Brunetto vient juste de ré-éditer son premier album homonyme, bande son assez parfaite pour un été 2016 réussi. Ils joueront non seulement à La Route du Rock le samedi 13 août 2016 sur la scène de la Plage. Mais aussi le 22 juillet 2016 au Midi Festival à Hyères, le 30 juillet 2016 au festival Cabourg mon amour ou le 4 août 2016 au Prairies de La Mer à Port Grimaud, pour Plage de Rock

  • Destruction Unit transcende le mur du son 

Entre Skullflower, Spacemen 3, Black Rebel Motorcycle ou The Black Angels, Destruction Unit érige un mur de guitares psychédélique dominé par une voix ténébreuse qui fait son petit effet sur scène. Après s’être produit au festival Le Rock dans tous ses états, cette formation originaire de Phoenix, Arizona, jouera dès ce soir, jeudi 30 juin 2016, à Main d’Oeuvres à Saint-Ouen. Puis aux Eurockéennes de Belfort le 1er juillet 2016 et à Dour le 16 juillet 2016

  • André Bratten en grande pompe rythmique 

Une techno pneumatique, faussement minimale et en réalité construite en de savantes strates. Tel est le propos du norvégien André Bratten qui vient de signer un époustouflant « Gode » aux textures redoutables. Capable de déchaîner les foules tout autant que de les hypnotiser, cet artiste se produira en live aux Nuits Secrètes le 31 juillet 2016 puis le 6 octobre 2016 avec Bugge Wesseltoft à la Gaîté Lyrique à Paris dans le cadre du festival d’île de France

  • Dabeull de l’électronique vintage plein ses moustaches 

Déluge de vocoder, pianotis de claviers rétro, claps enthousiastes. Avec Dabeull, de son vrai nom David Saïd, l’aiguille de la machine à remonter le temps semble s’être arrêtée au milieu des années 70. En plein délire disco/funk. Ce qui n’empêche pas cet artiste de viser encore plus large, entre George Clinton, Moroder, Mantronix et même Daft Punk, forcément. Moitié du duo Donovans dans lequel il a fait ses preuves, ce musicien est le nouveau poulain de l’écurie Roche Musique. Il a collaboré avec Vitalic, Sébastien Tellier ou encore Martin Solveig. Après Solidays 2016, il se produira notamment fin août 2016 au festival Le Cabaret Vert

  • Anderson .Paak hésite entre groovy et soulful 

https://youtu.be/28DI9ZKcZOs

Ultra groovy, le rap soul d’Anderson .Paak n’est déjà plus tellement inconnu sous nos latitudes. Cet artiste californien qui doit ses premiers émois musicaux à l’église a en effet collaboré à six titres du dernier album de Dr. Dre « Compton » et aussi collaboré à un album de The Game, un des poulains du plus célèbre producteur west coast. Outre sa présence au Worldwide Festival à Sète le 4 juillet 2016, il jouera aussi à Rock en Seine à Paris le 26 août 2016

 

Previous ArticleNext Article

Tarif membre : Rennes

Tarif préférentiel membre