5 Fantômettes qui bousculent le festival Les Femmes s’en mêlent 2016 Commentaires fermés sur 5 Fantômettes qui bousculent le festival Les Femmes s’en mêlent 2016 372

La dix-neuvième édition du festival « Les femmes s’en mêlent », amorcée le 12 mars 2016 au Pan Piper à Paris se prolonge non seulement jusqu’au samedi 2 avril 2016 par des concerts au Trabendo. Mais l’événement est aussi décliné en régions, à travers une tournée qui passera par exemple demain mercredi 23 mars 2016 par Nantes (Stereolux), Angers (Joker’s pub) ou Toulouse (Le Saint des Seins). Et ce après des dates à l’Astrolab à Orléans ou à l’Eden à Charleroi.  

Voici quelques découvertes presque 100 % féminines, si l’on excepte un ou deux garçons porte-guitares par ci par là, à découvrir, futures stars irrésistibles ou pépites biscornues condamnées à la marge : 

  • U.S. Girls electro country démantibulée 

Derrière ce pseudonyme évocateur se cache en vérité un projet dérangé et inclassable. Celui de Meg Remy, artiste américaine multidisciplinaire basée à Toronto qui réconcilie depuis plusieurs années pop lo-fi, trifouillages électroniques et new wave pour une oeuvre où la cause féministe et la place de la femme dans la société sont toujours centrales. 

«Half Free», son album sorti en septembre 2015, constitue une nouvelle étape dans l’évolution musicale de la jeune femme : des textes détonants baignés de beats incisifs et des boucles aériennes devenus la marque de fabrique de son travail avec le producteur et collaborateur des premières heures Onakabazien.

U.S. Girls jouera ce soir Mardi 29 Mars 2016 au Grand Mix à Tourcoing, le mercredi 30 Mars 2016 au Divan du Monde à Paris, le jeudi 31 mars 2016 à La Poudrière à Belfort, le vendredi 01 Avril à La Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand, le samedi 02 Avril aux Trinitaires à Metz.

  • Victorine joue les France Gall riot punk 


Attention perle rare. Re-boot 2016 des précieuses compilations de pop française sixties « Femmes de Paris », Victorine est présentée comme incarnant « la fureur de Kurt Cobain dans le corps de France Gall« . Une véritable tornade blonde, le chainon manquant entre Candy et Carrie, entre la candeur et la décadence.

Cette Chantal Goya sous GHB rivalise d’inventivité pour trouver les plus brillants jeux de mots et costumes. Capable aussi bien d’évocations de salles de classes coquines que de narrer l’histoire d’une femme noyée de chagrin dans l’océan parisien intitulée « Fukushima femme fontaine ».  Arrangé et réalisé par Gaël Etienne (Lescop, Marc Desse) et Aurélien Hamm (Apes & Horses), son premier EP sort sur le label Parissi la musique.

Victorine jouera 

  • Mansfield. TYA. duo electro baroque

Le duo electro pop d’origine nantaise composé de Julia Lanoë et Carla Pallone s’est formé au début des années 2000. Leur nouvel album «Corpo Inferno», écrit à quatre mains, l’a été quasiment intégralement en français. Si l’identité des deux nantaises est désormais installée – omniprésence de cordes, de voix, répétitions de courts motifs mélodiques, harmoniques ou rythmiques –, «Corpo Inferno» impressionne par sa puissance, sa sophistication, son audace et sa beauté.

La formation est actuellement en passe de s’imposer aussi par la scène, comme ConcertLive le signalait encore récemment, même si cette dimension n’est pas celle qui semble la plus évidente à la première écoute de leur musique très produite et synthétique.  

Mansfield. TYA. jouera le jeudi 24 mars 2016 au Temps Machine à Tours, le vendredi 25 mars 2016 à l’Astrolabe à Orléans, le jeudi 31 mars 2016 à l’Excelsior à Allones. 

  • Beau, sois rock et ne te tais surtout pas

Encore un patronyme trompeur destiné à déstabiliser et à nous faire perdre le nord. Derrière ces quatre lettres s’activent les américaines de deux jeunes femmes de 20 ans. Heather la brune et Emma la blonde, deux new-yorkaises soudées comme si elles étaient soeurs.

Après avoir rencontré Gildas Loaëc, le patron du label Kitsuné, elles ont enregistré leurs premiers titres entre Londres et Nashville avec le producteur Al O’ Connell, avec un premier EP sorti en novembre 2015. Des titres comme «One Wing», et le hit «C’mon Please» qui flirte avec Warpaint et The White Stripes attirent tout de suite l’attention. Leur premier album est prévu en mars 2016.

Beau se produira le 31 mars 2016 au Divan du Monde à Paris.

  • Paupière synth pop bleue comme l’azur 

Entre pop synthétique, variété désuète et new wave lysergique, Paupière ne cherche pas à brouiller les cartes mais impose au contraire un chant et des mélodies directes comme un clin d’oeil effronté.

Jeune trio québécois, Julia, Éliane et Pierre-Luc de Paupière, du haut de leurs vingts ans, puisent leur inspiration chez leurs compatriotes – Arcade Fire, Peter Peter – et dans leurs ballades nocturnes, dans les synthés d’Eli et Jacno et dans les vapeurs de la musique psychédélique. 

Paupière jouera le samedi 2 avril 2016 au Trabendo à Paris. 

Previous ArticleNext Article
X
X