5 groupes electro punk inratables sur scène 0 939

 

  • Les ténors techno hardcore The Prodigy débarquent aux Déferlantes Sud de France 2018

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=xem30f6bzkA[/embedyt]

 

The Prodigy sera rare en France cet été. Mais se produira néanmoins, avec Prophets of rage ou Orelsan, le lundi 9 juillet 2018 au festival Les Déferlantes Sud de France, au Parc de Valmy d’Argelès-sur-Mer.

 

L’une des dernières fois où l’on avait repéré cette formation articulée autour du noyau dur Liam Howlett/Keith Flint/Maxim Reality, c’était en juillet dernier aux Nuits de l’Erdre 2017 près de Nantes.

 

Ancré dans le mouvement rave anglais et dans le breakbeat hardcore (ancêtre de la jungle), The Prodigy est un condensé d’énergie free-party et d’attitude punk, qui se joue avec hargne des stéréotypes de chaque genre. Un propos parfaitement résumé dans la provocante vidéo Smack my bitch up. La formation est capable de déchaîner les foules, dans des performances qui tiennent autant de l’étuve rock pyrotechnique que du revival techno.

 

  • Les mad movies des cyberpunks Carpenter Brut

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=gsgTn6qbbis[/embedyt]

 

Qui d’autre que Carpenter Brut est capable d’une reprise du Maniac synthpop de Michael Sembello dont on se demande si elle ne se réfère pas plus au film Maniac de William Lustig qu’à Flashdance ? Entre clins d’oeils au cinéma de genre et heavy metal dopé au infrabasses et aux solos de synthétiseurs, ce groupe détonne, y compris lorsqu’il se produit au Motocultor Festival.

 

La formation donnera une conséquente tournée avec des dates le 2 mars 2018 au Confort Moderne à Poitiers, le 3 mars 2018 au Bikini à Ramonville, le 4 mars 2018 au Rockstore à Montpellier. Le 13 mars 2018 au Transbordeur à Villeurbanne, le 14 mars 2018 aux Docks de Lausanne, le 15 mars 2018 à La Laiterie à Strasbourg. Ou encore le 17 mars 2018 à l’Ancienne Belgique à Bruxelles, le 20 mars 2018 au Splendid de Lille, le 24 mars 2018 à l’Olympia à Paris.

 

Sur scène, Carpenter Brut régale son auditoire geek de troublantes vidéos aux couleurs saturées et au grain nostalgique telles que Turbo Killer. Plus cyberpunk (du nom de ce sous-genre de la science fiction initié par William Gibson) que punk rock, le trio se présente en concert dans une formule aux allures de groupe hard classique. Guitare triangulaire et pied cavalièrement posé sur les enceintes de retour inclus.

 

Sauf que des sonorités synthétiques moelleuses font aussi sa marque de fabrique. Tout comme les vidéos projetées sur grand écran en arrière-plan, véritable digest de la culture Mad Movies et de réalisateurs comme George Romero, Dario Argento et, bien sûr, John Carpenter.

 

  • Les punks de Nottingham Sleaford Mods et leurs boucles electro minimales mettent les foules en transe

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=kw4HVtvTo0Q[/embedyt]

 

Un tour de force. Deux bonshommes qui occupent en tandem les plus grandes scènes de festival, dans le plus simple appareil de « working class heroes », une main dans une poche, une autre tenant une bouteille. Avec un simple ordinateur portable posé sur une pile.  Tels sont les Sleaford Mods, hérauts désabusés des temps modernes.

 

Leurs hits récents, souvent basés sur une simple boucle de guitare, de basse, de synthétiseur minimal, se nomment TCR, Tarantula Deadly Cargo, B.H.S. ou Tiswas. Mais le duo originaire de Nottingham composé de Jason Williamson et d’Andrew Fearn est déjà en activité depuis plus de dix ans.

 

Leurs premiers enregistrements tels que The Mekon, remontent à 2007. Il aura pourtant fallu attendre 2017 pour les voir conquérir le public de Rock en Seine à la force du poignet. Non sans un coup de pouce mémorable de The Prodigy pour assoir leur notoriété. On les retrouvera le samedi 7 avril 2018 à l’Ancienne Belgique à Bruxelles dans le cadre du festival BRDCST.

 

  • Faire ou la bande de zigotos frenchies qui carbure à l’énergie la plus désinvolte

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=qUTPlevdCWk[/embedyt]

 

Des concerts à Martigues au Théâtre des Salins le 16 mars 2018 pour le festival Avec le temps ou aux Nuits Botanique à Bruxelles le 1er mai 2018. Plus qu’une profession de foi, le pseudonyme des français de Faire résonne comme un appel à l’insurrection scénique. Entre cascades façon Rémi Julienne, collections de teintures de cheveux, bagarres de rues et pétards jetés dans des braseros, le trio a inventé une esthétique foutraque parfaitement résumée dans le clip de Mireille se rappelle.

 

Quelques rythmes electro lancinants, des accords de synthé minimaux servent de tremplin à l’exubérance du groupe sur scène. Faire s’était d’abord illustré au Paris Psych Fest puis avait été remarqué lors des auditions des Inouïs du Printemps de Bourges 2017.

 

Emeutiers ? Etudiants en école d’art ? Punks à temps partiels héritiers de Métal Urbain ? Simon, Raphaël et Romain sont surtout des amis d’adolescence qui n’hésitent pas à panacher d’accents surf rock et de textes salaces leur techno enfiévrée.

 

  • Moulax ré-invente le cabaret electro punk

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=-Z32NVZF3js[/embedyt]

 

Entre Chicks on Speed, Peaches et les activistes russes Pussy Riot, Moulax est un projet à l’esthétique DIY monté à la va comme je te pousse par Daphné Achermann et Solène Garnier, « deux artistes qui explorent les limites de la création scénique contemporaine au travers de nombreux projets et collaborations ».

 

« Carrément electropop, un peu hip hop et un peu punk », le tandem sait s’imposer rapidement en public, avec presque rien. Quelques rythmes manipulés depuis un téléphone mobile, des marionnettes rudimentaires, des bribes de costumes et surtout une attitude. La couleur est annoncée avec « de la drogue gratuite au début du concert » programmée. On vous fourre donc d’autorité une gélule dans la bouche. Qui s’avère vide, simple placebo inspiré des pilules à fort pouvoir zygomatique de l’artiste contemporaine Dana Wyse.

 

Entre surboum vitaminée, dirty disco et strip-tease punk, le duo s’est fait récemment remarquer à La Dérive, petit bar associatif de l’est de Nantes, après une semaine de résidence à l’Atelier du Dahu. On les retrouvera à LuZin’ à Douarnenez en Bretagne le samedi 10 février 2018.

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

James Eleganz s’affirme comme songwriter avec l’album The Only One Commentaires fermés sur James Eleganz s’affirme comme songwriter avec l’album The Only One 168

James Eleganz - The Only One

James Eleganz touche au coeur avec The ONLY ONE, disque d’amour et de romantisme sur fond de folk / rock américain. Une réussite à découvrir avec une belle vidéo ou sur scène le 27/03 à l’Ubu à Rennes.

Pour accompagner la sortie de l’album The Only One, James Eleganz a réalisé un triptique vidéo dont on découvre un nouveau volet : The Californian Trilogy avec le clip à voir sur Youtube de The Only One.

James Eleganz – The Only One

James Eleganz sort l’album The Only One le 12 avril sur le label ZRP avec à la réalisation une figure légendaire, Larry Mullins aka Toby Dammit (ancien batteur des Stooges, et clavier de Nick Cave). C’est au milieu du désert californien que la magie va opérer, plus précisément dans le mythique studio Rancho de la Luna. Les deux artistes vont y concevoir l’album The Only One, fruit de cette connexion artistique.
Les pierres mouvantes de Joshua Tree et leurs vibrations chamaniques ont à coup sûr imprégné le son de cet album pas comme les autres qui finit par attirer une autre légende : Mike Watt, fondateur des Minutemen et bassiste des Stooges. On se retrouve là au paradis du rock ’n’roll !

On se regarde le clip de James Eleganz : The Only One :

The Only One, et ses trois vidéos qui forment The Californian Trilogy, c’est l’histoire d’une passion charnelle qui échoue à devenir un amour heureux. La route parcourue par l’amant pour échapper à son emprise est semée d’obstacles. Le soleil abrutissant de la Californie, l’alcool et la jouissance des corps en rendent l’issue incertaine.
Ambitieuses, héritières des classiques du rock et de la folk, elles en ont la sauvagerie et l’efficacité mélodique. S’y affirme cependant le style très personnel de James Eleganz qui excelle à mettre en scène l’extravagance de son théâtre intérieur. L’album de James Eleganz sort le 12 avril chez ZRP, porté par les singles Lasso The Moon et The Only One.

James Eleganz : Nouvel album The Only One Sortie le 12/04 chez ZRP

James Eleganz est sur Facebook

James Eleganz, notre découverte avec The Only One
James Eleganz – Concertlive

run SOFA envoie une nouvelle décharge avec Weird, sur le EP The Joy of Missing Out. Commentaires fermés sur run SOFA envoie une nouvelle décharge avec Weird, sur le EP The Joy of Missing Out. 471

run SOFA - Weird

run SOFA invente son style hybride de punk rappeurs ultra énergiques. C’est très fort et ça fait un bien fou, voici WEIRD.

Weird, le nouveau clip de run SOFA est sur le maxi The Joy of Missing out à découvrir le 24 avril chez les belges de JauneOrange.

Run Sofa turbine à plein régime tout au long du maxi EP The Joy of Missing out, et qui fait suite à l’album Say qui déjà avait mis le feu aux poudres. Leur son avait toujours été délicieusement foutraque, bizarrement emballé, mais jamais à côté de la plaque. De scènes confidentielles en premières parties fameuses – comme parfois fumeuses -, run SOFA était parvenu à se bâtir sa scène de copains, entre performances complices et constructions musicales à contre-courant.

Voici le clip de run SOFA – WEIRD :

Le groupe run SOFA est né à Charleroi – la Manchester belge selon certaines sources bien renseignées – et mené par les deux cousins Antoine Romeo (chant) et Julien Tassin (guitare). Il fonctionne sur scène à quatre pour un max de puissance.


run SOFA – WEIRD

Coincés entre un amour ardent pour le rock et le hip-hop, Run Sofa n’a jamais réussi à choisir entre les deux. Aussi bien influencés par la virulence de Mikki Blanco que les expérimentations de Suuns, ces quatre jeunes Carolorégiens se sont lancés le challenge de brouiller les pistes, d’allier beats lourds et riffs stoner, d’associer flow abrasif et batteries martiales. Bien qu’ils soient 100% belges, le groupe se fraie un chemin parmi les groupes d’Outre-Manche à la langue bien pendue, en abordant aussi bien les privilèges, la transphobie ou le suprématisme blanc à l’instar de Sleaford Mods, Odezenne ou BRNS.

run SOFA : Nouvel EP The Joy of Missing Out Sortie chez JauneOrange/PIAS – 24 avril 2019

run SOFA sur Facebook

run SOFA - The Joy of Missing Out
run SOFA – The Joy of Missing Out

Noroy, nouvelle pousse électro à découvrir avec le clip de Savior Commentaires fermés sur Noroy, nouvelle pousse électro à découvrir avec le clip de Savior 308

Noroy - Naema

Noroy est le nouveau groupe électro pop qui rencontre un vaste succès avec son tube Savior. Originaire de Caen, le duo sortira son premier maxi Naema le 12 avril 2019.

Noroy, c’est peut-être le duo électro-pop de demain. Il débarque avec un premier single efficace appelé Savior.

Au sein de Noroy, Clément Mouillard et Brice Lebel sont deux jeunes multi-instrumentalistes de 23 ans originaires de Caen. C’est d’ailleurs là que chacun d’entre eux a commencé la musique, l’un dans un groupe de musique de rock, l’autre en solo avec comme pseudonyme Claym.

Aussitôt les études terminées, ils lancent leur carrière dans la musique. À coup sûr, ils sont la nouvelle promesse dans le milieu de l’électro-pop et se différencient de tous les autres de part leur polyvalence. Aussi bien à l’aise au chant, aux instruments qu’à la production, Noroy surprend et fait preuve d’une belle créativité.

Voici le clip de Savior signé Noroy :

Noroy – Savior

C’est en puisant dans la créativité des musiques électroniques et la fraîcheur de la pop moderne, que le souffle Noroy prend vie. Le duo caennais propose une électro-pop colorée alliant mélodies entêtantes, rythmes exaltants et ambiances planantes. Savior, le deuxième single de Noroy, sorti fin novembre, a également déclenché des retombées prometteuses, en entrant en playlist sur Virgin Radio, Radio FG ou encore Metropolys, et en figurant dans les playlists « Les Nouveautés du vendredi » et « Chill & Relax » de Deezer.
Le premier EP du groupe s’appelle Naema et il est annoncé pour le 12 avril 2019. Dans la verve d’artistes comme DJ Snake, Madeon, et de duos modernes comme The Chainsmokers, Odesza, ou encore Polo & Pan, Noroy est prêt à s’installer durablement au sein des meilleurs talents électro.

Noroy : 1er Ep Naema

Disponible chez Roy Music le 12/04/2019

Noroy sur Instagram

Noroy - Savior
Noroy – Savior

¿Who’s The Cuban? revisite la musique cubaine avec panache sur l’album Circo Circo et en tournée. Commentaires fermés sur ¿Who’s The Cuban? revisite la musique cubaine avec panache sur l’album Circo Circo et en tournée. 526

¿Who's The Cuban? - Circo Circo

¿Who’s The Cuban? bouillonne d’énergie avec Circo Circo, album de haute volée qui joue la musique cubaine dans un esprit rock. Imparable. A voir le 29 avril au New Morning.

Avec ce nouvel enregistrement, ils ont souhaité innover et mélanger leurs sonorités cubaines aux musiques actuelles et au rock avec beaucoup de discernement et de gout… On écoute ¿Who’s The Cuban? avec un premier clip : Buscando una forma de liquidarte

Sous le nom de Son Del Salón, ils ont produit 3 albums et donné plus de 500 concerts. Aujourd’hui, un copier-coller de la tradition cubaine ne les intéresse pas. Secrètement, une hérésie bouillonne : proposer sa propre interprétation de la musique cubaine, oser briser les codes de la tradition et se permettre le mélange des musiques qu’ils aiment.
¿Who’s The Cuban? est une formation qui existe depuis de nombreuses années et qui a donné plus de 500 concerts en Europe en jouant jusqu’alors une musique cubaine relativement traditionnelle. Avec ce nouvel enregistrement, ils ont souhaité innover et mélanger leurs sonorités cubaines aux musiques actuelles et au rock avec beaucoup de discernement et de gout…

Le superbe clip mis en ligne cette semaine par le groupe ¿Who’s The Cuban? pour Buscando una forma de liquidarte ;


¿Who’s The Cuban? – Buscando una forma de liquidarte

Pour ce nouveau départ, ils changent de nom, ¿Who’s The Cuban ? est la question que tout le monde se pose. Pas facile de distinguer un Cubain avec un accent lorrain d’un Vosgien qui chante en espagnol. C’est surtout qu’ils s’en moquent, et préfèrent vous poser la question avant que vous ne leur demandiez.
Fort et fier de cette nouvelle identité hybride, ¿Who’s The Cuban? n’en a pas moins la culture cubaine chevillée au corps, comme si elle était l’ADN commune à toutes ses compositions.

¿Who's The Cuban? - Circo Circo
¿Who’s The Cuban? – Circo Circo

C’est ainsi que « Circo Circo » est un disque qui mène forcément à La Havane. Sur le chemin pourtant, les montunos de piano salsa rencontrent des guitares électriques en provenance d’un club endiablé de Liverpool. Au détour d’une envolée planante au-dessus des Caraïbes, les nappes de claviers mettent en relief les rythmes les plus chaloupés. Au loin ce sont les racines africaines qui résonnent avec le tres cubano et les percussions.

¿Who’s The Cuban? : Nouvel album Circo Circo

Sortie le 29 mars 2019 chez L’Autre Distribution

En concert le 29 avril au New Morning

Le site du groupe

¿Who’s The Cuban? en concert le 29 avril au New Morning

¿Who’s The Cuban? en concert le 29 avril au New Morning

Chine Laroche se réinvente avec l’étonnant Outsider Commentaires fermés sur Chine Laroche se réinvente avec l’étonnant Outsider 462

Chine Laroche - Outsider - Concertlive

Chine Laroche impose son style encore un peu plus avec Outsider, nouvel Ep et nouvelle vidéo qui montre que cette artiste surclasse la concurrence.

Chine Laroche dévoile Outsider son nouvel EP le 05 avril sur le label Un Plan Simple / Sony Music. A découvrir avec un clip sombre et hanté.

Un ans après la sortie de Out of The dark, Chine Laroche revient avec Outsider, un maxi comprenant cinq titres d’une élégance folle et d’une puissance rare. Chine Laroche, c’est une main de fer dans un gant de velours, ou peut-être l’inverse. La jeune autodidacte valse entre électro et musique atmosphérique avec habilité et grâce. N’allez pas lui dire qu’elle fait de la musique féminine, l’artiste à d’autres revendications.

La douceur de sa voix met en lumière le malaise que lui évoque les soirées mondaines parisiennes vides et illusoires. Laroche fait définitivement partie de la nouvelle vague des graines de talent qui refuse de choisir entre musique traditionnelle et MAO. Chine papillonne entre ombre et lumière et choisit de se tenir à distance des ennuis avec sa poésie comme échappatoire. La jeune musicienne envoûte et n’est pas avare de sonorités travaillées, de la guitare aux synthés, de l’électro au R’n’B, la belle présente une palette sonore large et subtile et met tout le monde d’accord.

Voici la vidéo de Chine Laroche – Outsider :

Chine Laroche – Outsider

Voici comment Chine Laroche nous a présenté son troisième EP, Outsider :

« Outsider exprime cette sensation de se sentir en dehors, du monde, des gens, du système.. Je parle d’une relation personnelle intense mais borderline, à la fois pleine de passion mais empreinte d’un néant inévitable. Parce qu’on ne se retrouve pas dans la pensée commune, dans la morale imposée, parce la vie en elle même est mystique, sans réponse à des questions existentielles, et que l’on cherche un sens à tout ça sans jamais le trouver définitivement. Peut être dans les choses éphémères ?« 

Chine Laroche Nouvel EP Outsider

Sortie le 05/04 chez Un Plan Simple / Sony Music

Chine Laroche sur Instagram

 Chine Laroche - Outsider
Chine Laroche – Un Plan Simple
X
X