actus

8 artistes rap de la nouvelle génération à suivre de très près

Par Nicolas Mollé le 05/06/2018 - Dernière mise à jour : 05/06/2018

8 artistes rap de la nouvelle génération à suivre de très près

Ils se nomment 13 Block, Moha La Squale, Kekra, Dinos, Chilla de ce côté-ci de l’Atlantique. Vince Staples ou Lil Pump pour la vague américaine. Oui, une nouvelle génération, exubérante et agile sur scène, est en train de réclamer sa part du gâteau. Omniprésent sur YouTube, ce phalanstère rap cuvée 2018 n’en oublie surtout pas d’être créatif, musicalement et esthétiquement. Sélection en huit focus.

 

  • Vince Staples et son flow caoutchouteux bientôt à Paris

 

 

Fort de son très habile dernier album « Big fish theory« , Vince Staples s’annonce bien plus qu’une curiosité sur scène, où on a cru comprendre qu’il était comme un poisson dans l’eau.

Le rappeur originaire de Long Beach en Californbie à la diction élastique et nonchalante s’était déjà fait remarquer avec son premier jet « Summertime ’06 ». Avec des titres comme « Norf Norf«  ou « Fire« . Mais tout s’est accéléré pour lui avec son deuxième album : collaboration avec Santigold au titre générique du film « Power Rangers » et surtout participation au 5ème album des Gorillaz sur le titre « Ascension« .

Plus récemment on a l’a vu revenir avec un titre au titre plus qu’explicite, »Get the fuck off my dick« .

Vince Staples jouera pas plus tard que ce soir, le 5 juin 2018 dans le cadre du festival Paris Hip Hop mais aussi au Rock Werchter à Rotselaar en Belgique le 5 juillet 2018. Ou encore le 6 juillet 2018 à l’aéroport de Gdansk en Pologne ainsi qu’à Roskilde le 7 juillet 2018.

 

  • Dinos n’attend plus rien ni personne

 

 

Un clip au noir et blanc léché évoquant « La Haine« , une intro hésitante et touchante qui s’y reprend à deux fois avant que surgisse un rythme très « ligne bleue » façon débuts de Massive Attack. Dinos a débarqué par surprise et conquis son monde avec « Les pleurs du mal« . Complainte de l’air du temps désabusée, brute et mélancolique.

Le jeune artiste originaire de La Courneuve n’en est qu’à son premier album mais on perçoit déjà un vécu intense et suffisamment maturé pour pressentir en lui une des révélations de ces prochaines années.

Dinos fera escale à La Boule Noire le 7 juin 2018, le 16 juin 2018 à Nantes au Ferrailleur, le 24 novembre 2018 à Paul B à Massy avant de revenir à Paris pour une date le 3 décembre 2018 à La Cigale.

 

  • Chilla rappeuse de la génération « #Balance ton porc »

 

 

La française Chilla flirte avec la variété et les heures de grande écoute. Mais on lui concédera un certain culot et un sens de l’à-propos. Il faut dire que Casey étant aux abonnées absentes côté inspiration, Diams quasi en pré-retraite et Kenny Arkana ayant tendance à tourner en rond, il y avait un créneau à occuper pour toutes les « fly girls » rebelles ou qui en tout cas n’entendent pas se laisser marcher sur les escarpins. Chilla n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai côté textes dénonciateurs de la misogynie ordinaire.

Maréva Rana, de son vrai nom, a déjà été invitée en première partie par des artistes aussi variés que Big Flo et Oli, Kery James, Fianso et Féfé. Un premier EP signé du talentueux « beatmaker » TEFA (Fianso, Vald, Kery James, Sniper et, tiens, tiens Diam’s), et voici cette fan de reggae prête à prendre la route.

Après une apparition à l’évènement Rendez-vous Hip Hop à Marseille on la retrouvera au festival Paris Hip Hop à Tremblay-en-France le 9 juin 2018 ou le 22 juin 2018 à Saint-Ouen. Puis le 17 octobre 2018 à Alençon et le 23 novembre 2018 à la Rock School Barbey de Bordeaux.

 

  • Moha La Squale héraut de la jeune garde

 

 

Un flow attachant, un charisme de jeune loup, des productions ensoleillées qui fleurent bon la plage : Moha La Squale n’est pas là pour être le roi du « rap game ». Mais, en attendant le retour des poètes à catogans lissés PNL, il a en tout cas imposé son ton, entre nostalgie, panache bravache et exultations de chien fou. Le parisien originaire du quartier de La Banane dans le 20ème arrondissement excelle dans l’art de raccorder l’intime et ses petites anecdotes à l’universel et au populaire.

Moha La Squale se produira le 16 juin 2018 à Marsatac à Marseille, le 23 juin 2018 au Free Music à Montendre, le 29 juin 2018 au festival Démon d’or au Mont d’Or, le 30 juin 2018 au Montreux Jazz Festival, le 6 juillet 2018 à Bobital, le 7 juillet 2018 aux Eurockéennes de Belfort, le 8 juillet 2018 au Ardentes en Belgique, le 14 juillet 2018 à Chauffer dans la noirceur à Montmartin-sur-Mer, le 25 août 2018 à Charleville-Mézières au festival Le Cabaret Vert. Sans oublier de multiples dates échelonnées de l’automne à début décembre dans différentes salles françaises, à Marseille, Perpignan, Rouen, Nancy, Villeurbanne (Olympia à Paris le 17 octobre).

 

  • Lil Pump ou la relève latino geek

 

 

L’américain natif de Miami et originaire de Colombie Lil Pump est à peine majeur. Il incarne pourtant un des plus sûrs espoirs du rap américain grâce à des titres vrillants comme « Esskeetit » qui rappelle le meilleur d’Eminem ou son hit « Gucci Gang« .

Il doit ses premiers éléments de notoriété à des « freestyles » balancés sur Soundcloud, site de streaming où il s’illustrera avec de nombreux titres, allant jusqu’à inspirer à lui seul le nom d’un sous-genre du rap floridien, le « SoundCloud rap ».

Lil Pump se produira le 7 juillet 2018 au festival Les Ardentes à Liège en Belgique, le 8 juillet 2018 au festival Wireless à Londres avant sa prestation parisienne au Lollapalooza le 21 juillet 2018.

 

  • Carton en vue pour Jok’Air et ses mélodies saupoudrées de sucre glace

 

 

Capable de rendre un hommage paillard et déluré au « My Adidas » des pionniers Run DMC, Jok’Air est épatant. Comme un croisement inattendu entre Young Thug et Vald, ce jeune rappeur issu du trio MZ avec Dehmo et Hache-P entend donner le maximum de résonance à son premier album solo « Jok’Rambo« .

Un disque que ne renierait pas Atlanta, la mecque de la « trap music », imprégné des sonorités et des gimmicks du moment,  où il impose à la fois de réels talents de mélodistes, un humour sauvage et un groove efficace. Non dénué d’étrangeté.

Jok’Air jouera le vendredi 8 juin 2018 au Plan à Ris-Orangis dans le cadre du festival Paris Hip Hop puis le mardi 11 décembre à la Machine du Moulin Rouge à Paris.

 

  • 13 Block joue collectif

 

 

Jeunes coupables et libres, comme disaient les X-Men. Le groupe 13 Block originaire de Sevran réimplante une logique de collectif dans le hip-hop français. Un genre qui en avait bien besoin car légèrement lessivé par les ego trips et les clashs à répétition entretenus par des médias en panne d’audience.

13 Block c’est Zed, Zefor, Desté et OldPee, un quatuor capable d’atteindre en deux temps trois clics plus de trois millions de visionnages sur YouTube pour leur titre « Vide« . Mais la formation a pondu une floppée d’autres petites bombes comme « A1 A3« , « Calibre » ou « Somme« . La petite meute, qu’on compare régulièrement aux américains de Migos, a déjà fait ses preuves sur scène où on avait un peu perdu l’habitude de voir débarquer des groupes dans le rap.

Les 13 Block se produiront le 27 juin 2018 à La Machine du Moulin Rouge à Paris, le 6 octobre 2018 au Caveau des Trinitaires à Metz puis le 8 novembre 2018 à Micropolis à Besançon.

 

  • Kekra rappeur vengeur masqué vitaminé et tutti frutti

 

 

Entre dance-floor à l’anglaise, obsessions pour le Japon et roucoulades autotunées ultra efficaces, le mystérieux Kekra, apparaissant toujours le visage masqué comme Kalash, Criminel ou Siboy a imposé une esthétique unique. Une esthétique bien en phase avec les préoccupations de la jeunesse de 2018.

N’opérant pas vraiment dans le rap « conscient » mais bien plutôt dans la rengaine martelée dopée aux rythmes calibrés et aux voix traitées, cet artiste originaire de Courbevoie a sorti son second album « Vréel 2« . Non sans avoir inondé YouTube de vidéos toutes plus extravagantes et luxuriantes les unes que les autres.

Kekra sera en concert le 28 septembre 2018 au Sucre à Lyon, le 29 septembre 2018 à l’Antirouille A à Montpellier et enfin le 10 octobre 2018 à La Cigale à Paris.

0

Partager sur ...

Tags

    billetterie