5 chansons de Noël décalées Commentaires fermés sur 5 chansons de Noël décalées 3969

Oubliez Tino Rossi et les aiguilles de sapin incrustées dans les chaussettes. Voici cinq chansons, reprises ou compositions originales, pour briller en société et danser près du sapin. Brûlantes voire ardentes de dévotion quand elles s’expriment en langue anglaise, plus impertinentes et caustiques en français. 

  • Quand Julian Casablancas nous fait croire au Père Noël

Avant de se la jouer revival punk rock avec son nouveau groupe The Voidz en nous faisant saliver sur une éventuelle reformation des Strokes, leur chanteur Julian Casablancas y est allé de sa petite chanson de Noël. Celle-ci s’appelait « I wish it was Christmas today » et figurait sur un quarante cinq tours en édition limitée paru à Noël 2009.

À l’époque, l’artiste venait de sortir son premier album solo « Phrazes for the young« . Depuis, l’artiste a été particulièrement remarqué en France lors sa collaboration au dernier album des Daft Punk

  • Christopher Lee et son chant de Noël metal 

Christopher Lee, 92 ans, l’acteur à la voix caverneuse interprète du magicien Saroumane dans « Le Seigneur des Anneaux » de Peter Jackson dont « Le Hobbit » cartonne actuellement sur les écrans fête Noël de façon surprenante.

Le comédien qui fit ses débuts à la fin des années 50 grâce à son interprétation de Dracula dans les films produits par les mythiques studios Hammer vient en effet de sortir une réinterprétation du classique chant de Noel « Hark ! The Herald Angel Sing » ré-intitulée « Darkest Carol, Faithful Sing ». Sur fond de musique metal et de guitares surexcitées. Après avoir collaboré avec les groupes de heavy metal Rhapsody of fire et Manowar, il avait déjà sorti en 2010 un album solo sous le nom de Charlemagne intitulé « By the Sword and the Cross », dans un style opéra metal symphonique.

  • Philippe Katerine n’a pas oublié son déguisement de Père Noël 

Quand Philippe Katerine et ses complices doucement sardoniques du faux groupe de bal Francis et ses Peintres s’attaquent avec leurs « 52 reprises dans l’espace » au patrimoine de la chanson française, il aurait paru étrange qu’un chant de Noël ne figure pas sur la liste.

Parmi « T’es OK » d’Ottawan, « La boîte de Jazz » de Michel Jonasz, « la queuleuleu » de Bézu ou « L’idole des jeunes » de Johnny Hallyday, les compères ont ainsi choisi de s’attaquer à une adaptation par Francis Blanche en 1941 d’une chanson de Bing Crosby sur des paroles et musiques d’Irving Berlin intitulée « White Christmas ».

  • Saïan Supa Crew ou le (bon) esprit de Noël

Alors que les membres de ce groupe Leeroy et Sly Johnson préparent des albums solo pour 2015, il est bon d’avoir en tête le « single de Noël » du Saïan Supa Crew, un des groupes de rap les plus frais, drôles et dynamiques sur scène que le rap français ait enfanté.

Sortir des singles à Noël n’est pourtant pas une tradition française. Mais alors que le groupe venait de livrer son tout premier album en 1999, le groupe s’y risqua pourtant. Manière d’affirmer encore un peu plus sa singularité avec le reste du rap hexagonal.

  • Le Père Noël de Renaud a les yeux noirs 


​Renaud, le rebelle de la chanson française a sa propre vision de l’esprit de Noël. Anticonformiste, forcément, et noire comme un blouson perfecto en cuir. Ou un drapeau anarchiste. La chanson « Le Père Noël noir » figure sur « Le Retour de Gérard Lambert », le 5ème album studio de Renaud sorti en 1981. Un album considéré comme un des meilleurs de la carrière du chanteur qui comprend également la chanson « Soleil immonde », entièrement composée par Coluche.

 

 

Previous ArticleNext Article
X
X