5 festivals pour un monde meilleur 1 380

  • Notre-Dame-des-Landes se met à l’agenda des rendez-vous concerts à ne pas rater

Rendez-vous les 8 et 9 juillet 2017. Quand on observe la programmation musicale du désormais rituel rendez-vous des activistes « zadistes » de Notre-Dame-des-Landes porté par l’Acipa, on se demande si le monde n’est pas de plus en plus en train de s’inventer là bas y compris en termes de foisonnement et de richesse de la programmation. Qu’on en juge plutôt : en plus des très percutants et engagés ZadSocialRap ou des rappeurs bretonnants Beat Bouet Trio, il faudra en effet compter cette année sur Motivés !, la bande emmenée par Mouss et Hakim des Zebda, HK, Barba Loutig, René Lacaille èk marmaille, E.D.F. – Trio Ewen Delahaye Favennec. Et surtout l’inénarrable Didier Super, le magnétique et sentimental Miossec ou le très pointu et percutant Molécule, dont la techno utopiste risque de faire danser jusqu’à l’aube le bocage. Sans parler des films, débats et initiatives citoyennes toutes plus foisonnantes les unes que les autres. 

  • Le Crussol Festival avec Zaz en grande prêtresse militante  

Au départ émanation de la chanteuse Zaz, connue pour son positionnement « alternatif » et humaniste, le Crussol Festival s’annonce palpitant. Les 8 et 9 juillet 2017 à Saint-Péray en Ardèche ce festival se déclinera en autant de facettes investies, militantes, concernées, passionnantes, passionnées. Une véritable alternative aux très passéistes fêtes de Crussol. Le Crussol Festival ambitionne, au delà de sa programmation artistique (Zaz, Mickey 3D, Yuri Buenaventura), d’être éco-responsable, citoyen et d’impliquer les festivaliers dans le partage et les discussions autour de sujets de société.   

  • El Clandestino vise haut grâce à Manu Chao

Une première qui ne manque pas d’ambition, dans le bon sens du terme. Selon La Montagne, pas moins de 20.000 festivaliers sont attendus les 15 et 16 juillet 2017 sur l’aérodrome de Saint-Laurent, près de Guéret, pour la première édition du festival El Clandestino. Une véritable révolution pour un département comme la Creuse. Mais une révolution pas si inaccessible que cela quand on connaît la force d’attraction et le magnétisme de la tête d’affiche Manu Chao. Un village solidaire sera aussi au programme de cet événement qui se veut alternatif et altermondialiste.  

  • L’alternative routarde et roots s’invente au Reggae Sun Ska

Qui a encore besoin qu’on lui présente le Reggae Sun Ska, incontournable rendez-vous des porteurs de dreadlocks (ceux qui souffrent de calvitie sont aussi admis) ? Les 4, 5 et 6 août 2017 en région Nouvelle Aquitaine, pas très loin de Bordeaux vont non seulement être conviés les super stars pop UB 40. Mais aussi un tir groupé de pointures hip-hop alternatives comme Keny Arkana ou Hippocampe Fou. Bref du solide, du décalé mais aussi du rêve, de la fragilité et de la sensibilité. Le tout dans un cadre champêtre émaillé de conférences.  

  • No Logo mais programmation foisonnante 

Un festival qui porte le nom du classique de la littérature altermondialiste; au moins c’est clair. L’an dernier, le No Logo Festival avait fait très fort avec les mythiques Congos, parrains du reggae jamaïcain le plus épuré et mélodique. Cette année, les 11, 12 et 13 août 2017 aux Forges à Fraisans près de Besançon, il convoquera une particulièrement solide programmation à même de séduire les plus farouches militants. UB40 (décidément incontournables), Toots and the maytals, The Skatalites, Horace Andy, Steel Pulse ou La Rue Kétanou pour les « frenchies ». Mais aussi Tiggs Da Author ou Raging Fyah pour les valeurs montantes à surveiller. Le tout avec des principes éthiques très affirmés et une charte stricte. Depuis sa création, le No Logo Festival agit d’ailleurs différemment en créant son propre schéma économique en accord avec ses valeurs. Indépendant de tout financement public ou privé, sans subventions ni sponsors. 

Previous ArticleNext Article
X
X