5 festivals nordiques pour attendre le dégel 0 529

  • Le Sónar Reykjavík entre électro et art en un écrin architectural

 

Les festivals ne manquent pas en Icelande, malgré un territoire peu peuplé. Du Secret solstice festival à l’Iceland Airwaves Music Festival en passant par le Reykjavik Folk Festival.

Mais s’il fallait n’en choisir qu’un ce serait probablement le Festival Sónar Reykjavík, rien que pour son cadre unique, l’incroyable Harpa Concert Hall à l’architecture vertigineuse.

  • Le Roskilde Festival

 

Méga événement scandinave, le Roskilde attire des festivaliers en provenance de toute l’Europe. Lancé en 1971, dans la ville danoise du même nom, il attire en moyenne 100 000 personnes.

 

  • Flow Festival entre hype, design, techno et cuisine

 

Un artiste, qui certes se repose largement sur ses lauriers et se contente de spéculer avidement sur son aura passée. Mais qui reste un fameux envouteur de dancefloors, comme en témoigne sa récente prestation à Houston.

Axée confort, technologie et art de vivre, notamment cuisine, cette 14ème édition n’en conviera pas moins d’autres têtes d’affiche très attractives comme Lana Del Rey, The xx, London Grammar, Angel Olsen, Flume, Maceo Plex, Vince Staples, Jenny Hval, Jon Hopkins, Bicep, Alma, MC TaaKibörsta, Femme en Fourrure et Kauriinmetsästäjät.

  • G! Festival ou la possibilité d’une île

 

Le G! Festival, dans les îles Féroé, est un des festivals iliens les plus intéressants (avec peut être le festival du film insulaire de Groix).  Situé sur le territoire de la municipalité de Gøta, sur l’île d’Eysturoy qui fait partie du fameux archipel, il avait convié l’an dernier des artistes du cru tels que Eivør ou Annika Hoydal. Ou d’ailleurs comme Songhoy Blues ou Steve’n’Seagulls.

Mais c’est surtout par son ambiance unique que ce festival vaut le déplacement.

Le festival attire environ 5.000 spectateurs, venus de toute l’Europe. La scène principale est située sur une plage, une seconde scène occupe un terrain de football.

  • Le festival Spot ballade à travers la ville d’Aarhus au Danemark

 

Le festival Spot permet d’intéressantes découvertes. Des stars nordiques comme Chinah ou Phlake sont produites à son édition 2016. L’ambition de cet évènement qui essaime aux quatre coins de la ville étant d’être une plateforme de promotion de la musique danoise et nordique, de l’Islande à la Finlande en passant par les îles Féroé ou la Norvège.

Avec des groupes dont la carrure et le potentiel mélodique et commercial sont jugés suffisants pour s’exporter. Le Spot festival se présente comme une sorte de cousin danois des Trans Musicales de Rennes. Mais centré sur la Scandinavie.

Avec du coup une alternance de groupes confirmés et débutants. Le festival se double par ailleurs d’un « Spot film » qui propose des réalisations cinématographiques où la musique est prédominante.

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X
X