Réservez vos places sur Concertlive.fr

Steven Wilson : « Si on veut que la musique continue à avancer, on doit oublier cette notion bien caractéristique de « genres » »

Avant son concert au Hellfest demain soir, vendredi 22 juin 2018, le britannique Steven Wilson se confie. L’artiste, qui a fait évoluer son ancrage dans le rock progressif vers des climats plus apaisés, pop mais aussi très mélancoliques, parle du désenchantement du monde. Du rôle que joue à cet égard le World Wide Web. Et de ses grandes influences musicales.

Réservez vos places sur Concertlive.fr

Dinos : « Le rap représente un mode de vie ainsi que tout un contexte social »

Longtemps attendu, découvert il y a trois ans lors des battles hip hop a capella qu’étaient les rap contenders, Dinos a peaufiné son premier album « Imany ». Un disque d’exception pour ce rimeur hors pair à la métrique affutée, largement au dessus du panier de ses contemporains. Cet héritier d’Oxmo Puccino capable sans trop forcer de tirer des larmes à l’auditeur le plus endurci est en train de se faire un nom sans tapages ni abus de rimes salaces à tiroirs. Y compris grâce à la scène qu’il maîtrise déjà grâce à une générosité lumineuse et une rare écoute de la foule. Il vient de débuter une tournée qui le mènera à La Cigale par des dates à La Boule Noire et au Ferrailleur à Nantes, où nous l’avons rencontré pour un interview.

Réservez vos places sur Concertlive.fr

Médine : « Pour les quartiers comprendre l’importance de descendre dans les rues et de manifester va prendre une génération »

Médine se mérite. À rebours des pures logiques promotionnelles et des plannings de sorties d’albums, loin du parisianisme auto-centré, l’artiste havrais est de cette génération de rappeurs qui ont compris que tout a largement rebasculé vers la scène. Avant un concert très attendu aux « Rendez-vous hip-hop » à Nantes, prélude à deux dates au Bataclan à Paris fin 2018, l' »arabian panther » évoque dans une longue interview fouillée sa conversion enthousiaste aux nouveaux canons électroniques du hip-hop, sa vision de l’imaginaire Marvel et donne des pistes d’explications aux difficultés à impliquer dans le mouvement social les quartiers populaires des périphéries.

Réservez vos places sur Concertlive.fr

Rodolphe Burger artiste en charge de la programmation du festival Rush : « nous cherchons à offrir des programmations plus originales, plus pensées, avec une vraie proposition artistique »

Rush s’apprête à franchir un cap du 1er au 3 juin 2018. L’évènement émanant du 106 et toujours localisé sur la Presqu’île Rollet de Rouen va en effet passer de gratuit à payant. Imaginé dans des volutes artistiques vaudoues, avec la transe comme fil rouge, il conviera le magnétique Kavinsky remarqué sur la BO de « Drive », les claviers techno consistants d’Arnaud « 120 Battements par minute » Rebotini, le sulfureux Tricky ou le petit maître psyché Ty Segall. Sans oublier Jeanne Added en solo. Les découvertes les plus incandescentes et bouleversantes foisonneront. Et pour cause : la programmation a en partie été confiée au musicien Rodolphe Burger, adepte des rencontres artistiques les plus riches qui cultive l’ouverture comme une sorte de seconde peau philosophique.

Réservez vos places sur Concertlive.fr

Zeal & Ardor : « L’identité des musiques noires est en train de changer, on veut aussi être le reflet de cette métamorphose. »

Des groupes comme Zeal & Ardor, il en survient un tous les dix ans. Le programmateur Jean-Louis Brossard ne s’y est pas trompé, lui qui les a programmés à la dernière édition des Trans Musicales de Rennes. La formation menée par le suisso-américain Manuel Gagneux renverse la table où étaient posés sagement metal, gospel et blues. Et redresse une nappe aux motifs luxuriants, pleine de ferveur, de rage et de tension amère. Après une série de concerts pied au plancher entre les deux rives de l’Atlantique, le groupe vient de créer l’évènement au Printemps de Bourges ou à Audincourt. Et devrait constituer un des évènements du Hellfest à Clisson le 24 juin 2018, des Eurockéennes de Belfort le 8 juillet 2018 ou de Musilac à Aix-les-Bains le 12 juillet 2018.

Réservez vos places sur Concertlive.fr

Julien Cholewa du Rendez-Vous Hip Hop : « La pluridisciplinarité c’est notre clef »

Début imminent de la grande fête hip-hop dans cinq grandes villes, du 26 mai au 2 juin 2018. Porté par les institutions républicaines que sont deux ministères bien qu’ayant germé grâce aux efforts d’activistes hip-hop oeuvrant depuis longtemps, Rendez-vous Hip Hop continue de prendre de l’ampleur. Peut être même plus cette année au vu de l’accomplissement commercial que peut constituer la razzia sur les distinctions aux Victoires de la Musique. Toujours établi dans la pluridisciplinarité du mouvement hip-hop (rap, djing, beatboxing, graff, danse), le festival se décline dans une synergie de cinq villes françaises principales et une multitude croissante d’autres évènements qui s’y greffent spontanément. Entretien avec un des programmateurs et instigateurs parisiens de l’évènement, Julien Cholewa.

Réservez vos places sur Concertlive.fr

Sandrine Mandeville directrice de l’école de musiques actuelles CEM du Havre : « On veut que le public progresse, se révèle à lui même »

Une école de musiques actuelles qui va prendre une autre dimension. Le CEM (Centre d’expressions musicales) du Havre vit une nouvelle étape importante de son histoire, depuis sa création en 1986 rue Franklin en passant par l’ouverture du pôle de répétition Le Sonic en 2013. Entretien avec la directrice du CEM Sandrine Mandeville, qui évoque l’offre du CEM, le dialogue politique nécessaire à son avènement et les spécificités culturelles, musicales et artistiques de la ville qui enfanta Little Bob Story.

Tarif membre : Rennes

Tarif préférentiel membre