5 questions à Stereophonics sur leur album « Keep the Village Alive » Commentaires fermés sur 5 questions à Stereophonics sur leur album « Keep the Village Alive » 441

Malgré la chaleur, Stereophonics a offert un live de qualité à ses fans français le 29 août à Rock en Seine 2015. C’est juste avant son concert que la formation a rencontré Concertlive et donné quelques éléments concernant son nouvel opus à paraître.

  • Concertlive : Quel a été le processus de création de l’album « Keep the Village Alive » ?

Kelly Jones : On a été en studio d’enregistrement et l’album a été crée en 6 semaines. Les morceaux ont été écrit sur deux années. Du coup, on avait plus de 40 chansons et il a fallu sélectionner les meilleures parmi elles.

  • Concertlive : Le titre de l’album est un message positif, destiné aux habitants des petits villages écossais qui souffrent de la crise. Le reste de l’album va t-il dans ce sens ?

Kelly Jones: Le titre de l’album a quelque chose de nostalgique et fait référence à là ville où je suis née. Le reste de l’album par contre a été écrit sur les deux dernières années. Je pense que les chansons parlent plus de mon expérience au court de ces années et sont en détachement avec le titre. En revanche, le titre est très positif (« Keep the Village Alive » est une expression qu’entendais Kelly Jones enfant et qui veut dire qu’il faut rester fort, travailler et prendre du bon temps, Ndrl) et les morceaux le sont aussi. Finalement, « Keep the Village Alive » est le reflet de l’esprit de l’album.

  • Concertlive : Un film devait paraître en même temps que l’album « Keep the Village Alive ». Comment les deux projets étaient-ils liés ?

Kelly Jones: J’ai écrit un scénario pendant que j’écrivais l’album. Les images devaient coller à la musique. Donc c’était un bon véhicule pour tout le projet. 

  • Concertlive : Le fait d’avoir les images d’un film en tête a-t-il eu un impact sur votre manière d’écrire la musique ?

Kelly Jones: Toutes les chansons que j’écris ont quelque chose de visuel dans leur narration. Faire des films, comme faire des clips, ce sont juste deux manières de raconter une histoire. Pour moi, tout cela est naturellement lié.

  • Concertlive :Un nouvel album de Stereophonics paraît à peu près tous les deux ans. Comment faites-vous pour rester si créatifs ?

Kelly Jones: Tu fais un album et puis de voyage pendant 15 mois. Sur la route de nouvelles idées viennent et tu penses à des choses que tu veux écrire. Du coup quand tu rentres chez toi, tu as des morceaux, tu les enregistres et tu repars pour 15 nouveaux mois. En terme de créativité, je parle simplement de ce que je vis, ce que j’emmagasine et ce que j’expérimente et ça se fait très naturellement.

 

Ne manquez rien de l’actualité musicale en vous abonnant à notre newsletter.

Previous ArticleNext Article
X
X