Misia: « j’ai voulu rendre hommage aux femmes du fado » Commentaires fermés sur Misia: « j’ai voulu rendre hommage aux femmes du fado » 514

Concertlive.fr: avec « Senhora Da Noite » , ton dixième disque solo, tu effectues un retour aux sources du fado…
Misia:
j’ai toujours aimé alterner des albums de Fado traditionnel et des disques qui voyagent davantage, ouverts sur d’autres musiques. Dans le cas de mon nouvel album « Senhora Da Noite », je reviens au fado pur dix ans après « Ritual ». C’était important pour moi faire ressurgir mes racines portugaises, alors qu’en 2011 je fête mes 20 ans de carrière et que je suis revenu vivre en 2010 à Lisbonne. Les arrangements n’en sont pas moins riche, puisqu’il y a, en plus des traditionnelles guitares, de l’accordéon, de la viole de Fado, du violon, du piano.

Concertlive.fr: Pourquoi avoir choisi de chanter des textes écrits par des femmes?
Misia:
dans le Fado, on identifie toujours la femme à la muse ou aux interprètes. On oublie ainsi qu’elles sont aussi des auteurs à part entière pour certaines. De très grands textes et poèmes ont été écrits par des femmes. J’ai voulu avec « Senhora Da Noite » leur rendre hommage. Pour la première fois de l’histoire du fado, un album est écrit entièrement par des femmes, dont des écrivaines disparues.

Concertlive.fr: à ce propos, tu as choisi un texte d’Amalia Rodrigues. Est-ce un geste symbolique?
Misia:
Absolument. Amalia Rodrigues a ouvert la voie à de nombreuses fadistes, dont moi. C’est une référence absolu, une icône. Mais si le public connait sa voix et son registre d’interprète, ses textes le sont moins. Avec le titre « Rapsodia Amalia », qui mêle plusieurs musiques traditionnelles, je met en lumière son talent de poétesse et j’attire l’attention sur son travail d’écrivaine.

Concertlive.fr: ton spectacle a t-il été pensé pour la scène?
Misia:
Le disque lui même est né sur scène. Il est en effet le résultat d’une résidence réalisé  au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris. C’est pour cela qu’il est aussi cohérent, je pense. Sur scène, je serais entourée de mes musiciens habituels, avec qui j’ai noué une belle complicité et peut-être même d’invités comme Juliette Greco. Sur scène, j’ajouterai de nouvelles mais toujours avec le même concept, celui de textes féminins.

Dates de la tournée 2012 de Misia:

11 janvier Saint-Nazaire / Le Life
31 janvier Paris / Le Bataclan
16 mars    Bourges / Maison de la Culture
17 mars    Massy / Centre Paul B.
06 avril   Rouen / Hangar 23
11 mai     Meaux / Salle Caravelle
12 mai     Aubergenville / Théâtre de la Nacelle

Clip « O Manto Da Rainha » par le réalisateur italo/américain John Turturo:

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=QekRyBh6xXs[/embedyt]

Previous ArticleNext Article
X
X