Pierpoljak : « j’avais des textes, et j’ai tout jeté » (interview pour Chapeau de Paille) 0 219

Que s’est il passé depuis le dernier album « General indigo » ton  album précédent  ?
J’ai fait beaucoup de concerts. J’avais aussi commencé à écrire des chansons, plein de chansons. Mais j’ai tout jeté car je n’étais pas dans un bon état d’esprit. Ce n’était pas positif.

C’est à dire ?
J’ai eu des vieux soucis qui me sont tombés dessus, et ça mis dans un état d’esprit très négatif. Je ne voulais pas que ce soit la couleur de l’album. J’ai tout jeté à la poubelle et je suis reparti dans l’écriture, en étant plus apaisé, et dans un esprit vacances.

D’où le chapeau de paille ?
Oui c’est exactement ça, je suis parti en Nouvelle Calédonie pour me ressourcer. Les textes que j’avais écrit au départ, c’était plus un coup de gueule.

Ça va mieux là…
Oui je peux souffler par rapport à ces problèmes, alors ça va mieux. Le chapeau de paille reflète bien cet esprit vacances, et symbolise le côté  partir au soleil, avec chapeau et tongs… (rires). Je suis parti à La Rochelle, que j’adore. J’aime beaucoup la mer, que ce soit La Rochelle ou les Caraïbes.

 

La tonalité de l’album est joyeuse, et très chanson. Peut être plus que sur « General Indigo » qui se voulait plus un retour aux sources du reggae ?
Le dernier album, j’avais envie de faire un truc très reggae. Là, pour « Chapeau de Paille », je ne me suis pas du tout posé de questions. C’est absolument sans prise de tête. L’lbum a été fait en deux mois.

C’est un album très léger… en apparence.
Oui il y a un côté pop variét’, mais ça parle aussi de la précarité, de l’injustice. C’est l’ambiance qui est détendue, mais le fond est toujours là, avec des thèmes de société. Je parle de politique, des nana qui boivent comme des trous (Natacha). Ça me paraît un truc incroyable, d’ailleurs. C’est le genre de truc qui me donne envie d’écrire des chansons. Sur « Le Mana », c’est la puissance spirituelle de Tahiti qui se reflète dans les éléments.

Ton album est sorti le 17 février, et déjà tu pars en concert.
La tournée est en train de se monter. C’est clair que sur scène, c’est la qu’il faut venir !  C’est génial, j’ai un orchestre de ouf, ça fait un an et de demi que je joue avec eux. On est que 4 sur scène, mais ça envoie comme il faut ! On sera le 11 mars prochain au Cabaret Sauvage.

 

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X
X