Rihanna a dit… Commentaires fermés sur Rihanna a dit… 908

Les gens parlent sur moi, que les choses soient vraies ou pas, il faut qu’ils sachent quelque chose… J’en ai rien à foutre.

Rihanna

Previous ArticleNext Article

Les Grammy Awards 2018 s’imposent comme un cru très politisé 0 391

 

Politisée, cette 60ème édition 2018 de la cérémonie des Grammy Awards qui s’est tenue dimanche dernier à New York le fût indéniablement, même Le Figaro s’accorde à le dire.

 

La cérémonie destinée à honorer les meilleurs artistes et les meilleurs techniciens dans le domaine de la musique semble avoir voulu prouver que le divertissement est capable de se cabrer et de ne pas se couler dans le conformisme de la globalisation triomphante. L’édition aura ainsi été marquée par une lecture inattendue du livre anti-Trump Fire and Fury par Hillary Clinton. Un tout petit peu plus d’un an après l’élection du milliardaire à la chevelure bouffante.

 

La cérémonie aura également vu le sacre du rappeur Kendrick Lamar, remarqué l’an dernier pour son album Damn. L’artiste a raflé le Grammy Award du meilleur album rap pour Damn, celui de meilleure chanson, de meilleure prestation ainsi que celui de la meilleure vidéo musicale pour Humble.

 

Au cours de ces Grammies, Kendrick Lamar a proposé une spectaculaire performance, avec un duo de danse explosif et inflammable auquel succède bientôt un saisissant ballet de silhouettes rouges encapuchonnées fauchées unes par unes par des détonations. Comme la métaphore d’une Amérique désireuse de faire disparaitre par la force, par la poudre, toute trace de ses racines noires.

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=4_MMmEJ2BIc[/embedyt]

Un Kendrick Lamar décidément incontournable, notamment à travers son titre inédit All the stars avec sa protégée SZA figurant sur la BO du très attendu Black Panther qui risque de prendre à rebrousse poil les poncifs des films de super-héros façon Marvel.

 

Le rappeur Logic, qui interprétait son titre 1-800-273-8255 pour la prévention du suicide, a conclu les prestations scéniques de la soirée avec un nouveau message tourné vers les autres pays du monde, «nourris de culture, de diversité et de milliers d’années d’histoire».

 

Une allusion probable à la politique migratoire du président Trump et à ses récents propos polémiques sur les « pays de merde« , pour lesquels il a depuis rectifié le tir.

 

Changement d’époque pourtant pour le rap US, qui n’a gagné que deux fois le prix d’album de l’année, la dernière fois il y a 15 ans. Le fait est que Jay-Z semble peu à peu poussé vers les coulisses avec aucune victoire malgré huit nominations. À 48 ans, cette figure forte, sorte de parrain reconnaissable à ses cigares barreaux de chaise, puissant mentor aux côtés de son clan composé de Beyoncé et de Kanye West avait pourtant été déjà primé 21 fois aux Grammys.

 

U2, lui, y est aussi allé de ses envolées engagées et militantes, pour une fois pas totalement ampoulées et compassionnelles, avec un rappel du poème inscrit à la base de la Statue de la Liberté, qui invite à accueillir tous les immigrés qui se rendent à New York et aux États-Unis. Sur la scène spécialement aménagée pour la formation irlandaise, deux images de regards étaient signées de l’artiste français JR.

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=NBgNCDF4lG8[/embedyt]

 

De nombreux invités, de Lady Gaga à Sting, en passant par DJ Khaled (remarqué aux côtés de Rihanna pour une saisissante danse sud-africaine) ou Cindy Lauper, étaient arrivés à la cérémonie en arborant des roses blanches en écho aux mouvements #MeToo et « Time’s Up ».

 

Lors de son passage sur scène, Lady Gaga a rendu hommage à la dynamique « Time’s Up », s’est déclarée contre le harcèlement sexuel et pour l’égalité entre hommes et femmes. Puis la chanteuse et actrice Janelle Monae est venue, elle aussi, déclamer un vibrant monologue. Avant de présenter une prestation de Kesha qui, avec sa chanson Praying, a rappelé sa bataille contre un producteur qu’elle accuse de l’avoir violée.

 

Avec six récompenses au total, l’autre grand gagnant de cette soirée des Grammy Awards se sera avéré Bruno Mars qui empoche l’album de l’année avec 24K Magic, l’enregistrement de l’année, attribué pour la performance globale d’un titre avec le même titre. Sans oublier la chanson de l’année, attribuée aux auteurs/compositeurs Brody Brown, James Fauntleroy, Philip Lawrence et l’équipe de production The Stereotypes qui ont conçu That’s What I Like pour Bruno Mars.

 

Malgré ses plus de quatre milliards de vues sur YouTube le titre Despacito de Luis Fonsi et Daddy Yankee, nominé dans la catégorie d’enregistrement de l’année, n’a reçu aucun prix, ce qui a provoqué des critiques.

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=kJQP7kiw5Fk[/embedyt]

Les citations sans tabous de Thom Yorke de Radiohead Commentaires fermés sur Les citations sans tabous de Thom Yorke de Radiohead 361

  • « Je n’ai pas peur que les ordinateurs conquièrent le monde.»
  • « Parfois la plus jolie chose à faire avec une guitare c’est de simplement la regarder. »
  • « Et je sais que je suis paranoïaque et névrotique, j’ai construit ma carrière là-dessus. »
  • « Quelqu’un doit dire la vérité mais ça ne devrait pas être mon job. »
  • « Je pense que la chose la plus importante à propos de la musique c’est le fait qu’elle serve d’échappatoire. »
  • « Les gens responsables, globalement sont des dingues, et à moins qu’on ne fasse quelque chose à ce sujet, ils vont nous priver d’un futur. »
  • « A la maison j’ai un sens de l’humour très puéril et juvénile. »
  • « J’ai été dans une école pour garçons et je ne m’étais pas rendu compte que la plupart des garçons rejoignaient des groupes de musique pour se faire des filles. Je n’étais pas vraiment focalisé là-dessus comme la plupart des gens l’étaient. »
  • « Être dans un groupe te fait retomber en enfance et te force à y rester. »
  • « Si on en arrive à une situation où les gens se mettent à brûler nos disques, et bien allons-y. C’est tout le but. Le crépuscule est tombé. Nous sommes dans le ténèbres. C’est déjà arrivé, il suffit de se renseigner sur l’histoire… »
  • « J’ai l’impression que parfois tout ce que font les œuvres caritatives c’est nettoyer les traces de sang. C’est dommage. »
  • « Je pense qu’aucun artiste ne peut prétendre avoir accès à la vérité ou ou une version authentique d’un événement. Mais évidement ils ont des moyens légèrement meilleurs à leur disposition puisqu’ils ont leurs arts pour amplifier tout ce sur quoi ils veulent écrire. Ils ont la musique. »

L’année 2016 sera marquée par le retour de Radiohead en France pour deux Zénith de Paris au mois de mai et un passage aux Nuits de Fourvière à Lyon au mois de juin.

Ne manquez rien de l’actualité de Radiohead en suivant le groupe et en recevant ses actualités dans vos mails via Concertlive.

Suivez nous sur Facebook plus d’actualités concerts.

Renaud : ses citations sans langue de bois Commentaires fermés sur Renaud : ses citations sans langue de bois 227

  • Découvrez les citations et phrases choc de Renaud… une sagesse populaire!
  • « Avec l’âge, on se désintéresse de la politique, de la vie du monde. J’ai plus de chansons personnelles qu’universelles. Je parle des petites gens. »
  • « Coluche me manque. L’ami, le frère, mais aussi le personnage social et politique. On aurait bien besoin de son grain de sel dans le débat. »
  • « Depuis que je vois les gens mourir autour de moi, mes amis, Coluche, Desproges, Reiser, Balavoine, j’ai envie d’être vieux. Je suis ravi qu’on me dise que je fais plus que mon âge ! Je regarde avec admiration les vieillards dans la rue, juste pour m’imaginer comme eux et pouvoir me dire que j’ai échappé à tout, à tous les dangers de cette vie. La vieillesse, pour moi, c’est être arrivé au bout d’une course sans tomber, même si on arrive dernier. »
  • « Être chanteur, c’est épuisant. Créer dans la solitude et tenir deux heures et demi sur scène, c’est une épreuve. Le fric on ne le vole pas. Quand je vois ces chanteuses fabriquées par la télé, je suis écoeuré. »
  • «Il fait pas bon être pédé quand on est entouré d’enculés. »
  • « J’ai toujours défendu, dans mes chansons, les causes ou les vérités qui me tiennent à cœur, quitte à me tromper. »
  • « J’espère faire pleurer les filles, mais aussi les garçons, enfin, au moins les émouvoir. Qu’est-ce qui est plus partagé, plus commun qu’un chagrin d’amour ? Tout le monde est passé ou passera par là. »
  • « Une foule, ça me fait toujours peur. On a l’impression, parce qu’on est un peu plus haut et qu’on a un micro, qu’on est le plus fort. Moi, je crois qu’il ne faut pas avoir peur de montrer ses doutes, sa fragilité. La force, je n’aime pas. »
  • « Il m’arrive très souvent de me poser des questions. Du genre : « est-ce que je ne suis pas en train de les fourvoyer ? Est-ce que mes idées sont bonnes ? Est-ce que je ne suis pas un manipulateur d’âmes, d’émotions, avec tous mes trucs de scène, un peu fabriqués, un peu faux ? » Il m’arrive de me demander si je ne suis pas en train de prendre goût à l’ivresse du pouvoir… »
  • « J’ai moins de passions qu’avant, car je suis moins heureux. Quand j’étais heureux, les malheurs du monde me bouleversaient. Je m’interroge moins sur la misère des autres. »
  • « J’ai vécu quelques années difficiles où je buvais beaucoup, où je parlais peu, voire plus du tout, où je me contentais de grogner et je rendais les gens malheureux autour de moi. Aujourd’hui, je les rends heureux. »
  • « Je suis en pleine forme, je marche droit, je ne titube plus dans la rue. Je ne bois plus, je marche et je suis un nouvel homme… Un phénix qui renaît de ses cendres. »
  • Abonnez-vous aux alertes concert de Renaud et à son actualité.

Ne manquez rien de l’actualité de Renaud en vous abonnant à ses alertes sur Concertlive.fr.

Retrouvez nous sur Facebook.

Les citations inspirantes de Bruce Springsteen Commentaires fermés sur Les citations inspirantes de Bruce Springsteen 367

  • « Au CE2, une none m’a mis dans une poubelle sous son bureau en me disant que là était ma place. J’ai aussi eu le privilège d’être le seul garçon d’autel a être frappé par un prêtre pendant la messe. »
  • « J’ai passé ma vie à tenter de juger la distance entre la réalité américaine et le rêve américain. »
  • « La vie d’adulte c’est gérer un énorme amas de question qui n’ont pas de réponses. Donc je laisse le mystère s’installer dans mes chansons. Je ne nie rien. Je ne me fais l’avocat de rien. Je vis juste avec. »
  • « Quand je grandissais, deux choses n’étaient pas populaires chez moi. La première c’est moi, la deuxième c’est ma guitare. »
  • « Jusqu’à ce que je réalise que la musique rock était ma connexion au reste de la race humaine, j’avais l’impression d’être mourant, pour d’obscures raisons, et je ne savais pas pourquoi. »
  • « Parle d’un rêve, tente d’en faire une réalité. »
  • « Je pense que tu atteints un point où le nihilisme, si c’est le bon terme, est accablant, et où les lois basiques que la société a crées- qu’elles soient religieuses ou sociales- n’ont plus de sens. »
  • « Je pense que la vie entière est un processus pour tirer au clair certains des premiers messages que tu as reçu. »
  • «  Ça m’intéresse de savoir ce que veut dire être américain. Ça m’intéresse de savoir ce qu’est vivre en Amérique. Ça m’intéresse de savoir dans quel type de pays on vit et on va laisser à nos enfants. Ça m’intéresse d’essayer de définir ce qu’est ce pays. »
  • « Je pense que c’est ce que fait le cinéma, la musique et l’art : ils marchent comme une carte pour catégoriser nos émotions. »
  • « La foi aveugle dans vos leaders et même dans n’importe quoi d’autre vous fera tuer. »
  • « J’étais très bon en musique et très mauvais dans tout le reste. »

 

Ne manquez rien de l’actualité de Bruce Springsteen en vous abonnant à ses alertes sur Concertlive.

Découvrez notre sélection de morceaux cultes de Bruce Springsteen. 

L’artiste sera en concert en France en juin 2016. Ne manquez pas la mise en vente.

Les citations sans langue de bois de Tricky Commentaires fermés sur Les citations sans langue de bois de Tricky 156

  • «Les gens jouent souvent aux plus malins. Par exemple, parfois je vais marcher dans la rue, et quelqu’un va venir m’interpeller : “Hey Adrian !” Ils essaient d’être familiers avec moi, comme si on se connaissait. Même si tu m’appelles par mon vrai nom, tu ne me connais pas. »
  • « Aujourd’hui, par exemple, un jeune artiste va s’inspirer de moi sans savoir qui je suis. Il va peut-être connaître mon nom, mais pas ma musique, pas ce qu’elle signifie ni d’où elle vient, ce qu’elle porte en elle. Il faut savoir d’où l’on vient. »
  • « Maintenant, je pense que les gens sont plus intéressés par la célébrité que le fait de faire un bon album. »
  • « Je regardais les clips de Pharrell et Justin Timberlake il y a deux jours et c’était ridicule. Enfin, j’ai 40 ans, je ne suis pas dupe ! On est pas dans une industrie entièrement composée de gamines de 12 ans. »
  • « Quand les Français font quelque chose, ils le font de manière très brute, sans artifice. Et s’ils ne sont pas à l’origine du truc, ils se l’approprient de manière personnelle. »
  • « La musique pop commerciale. Je ne pourrai jamais me mettre à ça. Je ne pourrai jamais me mettre à faire du Kanye West par exemple. Pour moi c’est une perte de temps. La musique avant était à propos d’un « nous » et maintenant il s’agit d’un « je ». »
  • « La musique est facile à faire. Ne laissez aucun artiste vous faire croire que ça a à voir avec le talent, l’intelligence ou le génie. »
  • « Les réseaux sociaux peuvent être bons et mauvais. Mauvais parce que ça permet aux ignorants de s’exprimer. »
  • “Je ne travaillerai plus jamais avec Damon Albarn. Une fois, on marchait tous les deux dans Leeds, dans un de ces quartiers saccagés, en ruine. J’ai regardé autour de moi et je lui ai dit : ‘Ces gosses n’ont rien’, ce à quoi il a répondu ‘Ils nous ont, tous les deux’. Et j’ai pensé à ce moment précis : ‘Ces gosses font des allers-retours en prison, ils n’ont aucune thune. Qui sommes-nous pour dire ça… Surtout toi ? Tu pourrais peut-être dire ça de moi, mais je ne suis pas assez arrogant pour parler ainsi. Ces enfants n’ont rien, ils doivent se débrouiller seuls, ne vivent que de petits trafics, mais je suis là pour eux ? Je ne peux pas être aussi prétentieux.’”
  • «  Je ne pense même pas que Rihanna écrive ses propres chansons… Il s’agit plutôt de vendre du sexe, de vendre une personnalité pour la transformer en icône. Ils sont plus célèbres qu’artistes. Si tu es Kurt Cobain Bob Marley, Billie Holiday ou John Lennon, ta célébrité veut dire quelque chose car tu as un propos. Quel est le propos de Rihanna ? Rien, zéro. Elle n’a rien à dire. »

Réservez vos places pour les concert de Tricky en France et suivez toutes ses actualités en vous abonnant à ses alertes.

 

X
X