581978
article
lun, 13/02/2017 - 12:47, par Nicolas Mollé

Les français Daft Punk, Jean-Michel Jarre ou Gojira ont brillé aux Grammy Awards 2017

Daft Punk casques argent et or, image 2013
Photo DR
Daft Punk mais aussi Jean-Michel Jarre ou Gojira ont prouvé qu'il fallait compter avec la créativité française lors de la 59ème édition des Grammy Awards à Los Angeles. Même s'ils n'ont au final rien remporté, ces artistes ressortent bigrement confortés de cette cérémonie. Qu'ils ont illuminé de leur présence, en particulier Daft Punk.

Daft Punk mais aussi Jean-Michel Jarre ou Gojira ont fait sensation lors du dernier cru des Grammy Awards, qui s'est déroulé pour sa 59ème édition dimanche dernier, le 12 février 2017 au Staples Center de Los Angeles. Même s'ils n'ont au final rien raflé, ces trois artistes français se sont fait remarquer, Jean-Michel Jarre étant nominé dans la catégorie "album dance/electronic" et Gojira dans le registre "album rock" (ainsi que "performance metal"). 

Daft Punk, lui, a effectué en compagnie de The Weeknd son "come-back" scénique en interprétant en partie "Starboy" et "I Feel it Coming", deux titres spécialement écrits pour le chanteur canadien. Et ce quelque jours avant l'ouverture d'une boutique éphémère à Los Angeles dédiée à l'univers du duo Daft Punk. Un endroit où les fans de Daft Punk pourront s'offrir, outre le célèbre casque, des vêtements et des objets liés à leur esthétique, une plongée dans l'histoire du groupe parisien avec une exposition dédiée. 

Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homen-Christo de Daft Punk ne s'étaient pas produits sur scène depuis 2014. De quoi laisser enfler la rumeur d'un come-back en solo et d'une tournée 2017. Reste à voir si les capes façon Dark Vador et les décors façon Krypton seront encore au programme. 

Cette 59e édition des Grammy Awards, animée par l'humoriste James Corden, a aussi fêté les 40 ans de l'album disco des Bee Gees "Saturday Night Fever", bande originale du film éponyme, déjà récompensé d'un Grammy Award de l'album de l'année en 1979. Qu'y figurent Daft Punk et Jean-Michel Jarre illustre bien tout ce que le duo français doit au pionnier de la musique électronique déclinée en spectacle sons et lumières.

Un pionnier qui fît ses preuves en concert notamment à Houston en 1986 en l'honneur des 150 ans de la ville et des 25 ans de la NASA. Jarre établit pour ce concert, qui faillit néanmoins être annulé, un record du monde : en effet, plus d'un million de personnes (environ 1.3 million de spectateurs) y assistèrent.

Gojira, proches de Metallica, ont pour leur part confirmé avec deux nominations aux Grammy Awards, que l'offensive culturelle des "frenchies" au pays de l'Oncle Sam ne se bornait pas aux musiques groovy et électroniques.   

Par ailleurs, outre la remarquée Beyoncé, la grande gagnante de cette soirée a été Adèle, qui a remporté notamment à elle seule les Grammy "album de l'année", "disque de l'année", "album pop vocal" "performance pop solo" et "chanson de l'année". Mais le regretté David Bowie s'en sort aussi avec les honneurs puisqu'il a glané, par exemple, à titre posthume, le Grammy de l'"album alternatif" pour Blackstar ainsi que celui de la "chanson rock" et de la "performance rock".