Aller au contenu
Accueil » Les News en Live ! » JAIN, star des Victoires de la Musique en 2017

JAIN, star des Victoires de la Musique en 2017

Avec deux Victoires, dont celle de l’artiste féminine de l’année, Jain est la grande gagnante des Victoires de la musique 2017. La chanteuse française mélange pop, afrobeat et plus d’influences dans une combinaison gagnante.

Une combinaison gagnante

Son premier album en 2015, Zanaka, qui mélange pop et afrobeat, est certifié diamant, et son suivi, Souldier de cette année, a atteint le numéro un du palmarès des albums du pays. La jeune femme de 26 ans joue régulièrement plusieurs nuits dans des lieux comme l’historique Olympia de Paris et Le Moulin de Marseille, et elle a ouvert pour Seal et Christine and the Queens. Ici, cependant, il est clair qu’elle sait comment travailler avec une foule légèrement plus petite.

Avec une présentation de concert saisissante et une set list pleine de mouvements de piste de danse, elle fait sauter, danser et chanter la foule. Elle le fait toute seule sur scène : comme une DJ, elle a un podium où elle contrôle sa musique – des boucles qu’elle crée en temps réel, parfois à l’aide d’un gant télécommandé qu’elle a tissé dans sa combinaison bleue qui ressemble à un high- tech Wonder Woman – et elle s’est enveloppée dans des écrans vidéo et des réseaux d’éclairage de couleurs pures.

Jain, artiste féminine de l’année

Il y a tout juste un an, avec un premier album sorti en novembre 2015 et tout de suite remarqué, elle avait été nommée dans la catégorie « album révélation » sans rien gagner. Depuis, son album Zanaka a eu une belle vie. Il a été certifié double-platine (200 000 ventes). Mais surtout, Jain l’a fait vivre en concert, de salles en festivals. Un show frais, en solo, culotté, qui lui a valu d’être à nouveau nommée cette année, notamment dans la catégorie reine de l’artiste féminine de l’année. Et elle a gagné. Avec deux Victoires, elle est la plus primée de cette édition.

Jain se situe dans la continuité de ces artistes français ou francophones qui peuvent nourrir une ambition internationale, tels Stromae et Christine & the Queens ces dernières années. Si elle n’a peut-être pas le charisme de ses deux aînés, et si elle ne chante pas en français, elle a pour elle cette faculté à métisser habilement sa musique, entre pop, electro, hip-hop et reggae-dub, dans des comptines un peu bricolées très séduisantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.